Neuropathie optique bilatérale induite par un traitement antibacillaire chez un patient insuffisant rénal
Hanan Handor, Wafae Ibrahimy
The Pan African Medical Journal. ;16:42. doi:10.11604/pamj..16.42.3378

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Neuropathie optique bilatérale induite par un traitement antibacillaire chez un patient insuffisant rénal

Hanan Handor, Wafae Ibrahimy
Pan Afr Med J. 2013; 16:42. doi:10.11604/pamj.2013.16.42.3378. Published 06 Oct 2013



La tuberculose est une maladie infectieuse devenue actuellement curable grâce à un traitement médical bien conduit. Malgré leur grande efficacité, les antibacillaires peuvent être responsables d'effets secondaires potentiellement graves nécessitant une surveillance rigoureuse au cours du traitement. Nous rapportons un cas de neuropathie optique bilatérale induite par desantibacillaires chez un patient ayant une insuffisance rénale au stade terminal. Il s'agit d'un patient de 42 ans, hémodialysé chronique depuis 11 ans pour une néphropathie au stade d'insuffisance rénale, qui s'est présenté aux urgences pour baisse bilatérale de l'acuité visuelle associé à un scotome central. L'interrogatoire a retrouvé la notion de traitement antibacillaire (Ethambutol, Isoniazide, Rifampicine et Pyrazinamide) démarré il y a 1 mois et demi pour traitement d'une tuberculose pulmonaire. L'anamnèse a retrouvé également une notion d'hypoacousie et de fourmillements des membres supérieurs. L'examen ophtalmologique a révélé une acuité visuelle réduite à 1/10 au niveau des deux yeux, avec au fond d'oeil un oedème papillaire bilatéral. Les explorations para cliniques, notamment la neuro imagerie, le champ visuel, la vision des couleurs et les potentiels évoqués visuels ont permis de retenir le diagnostic de neuropathie optique bilatérale liée à la toxicité du traitement antibacillaire. L'ethambutol a été arrêté et le malade a été mis sous vitaminothérapie. L'évolution a été marquée par une légère amélioration de l'acuité visuelle qui est remontée à 2/10 au niveau des deux yeux. A travers cette observation, nous insistons sur le risque de neuropathie optique induite par le traitement antibacillaire, particulièrement par l'ethambutol et l'isoniazide. La surveillance ophtalmologique durant toute la période du traitement est impérative et l'adaptation des posologies aux patients insuffisants rénaux est nécessaire.


Corresponding author:
Hanan Handor, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre hospitalier universitaire, Rabat, Maroc
hhandor@yahoo.fr

©Hanan Handor et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved