Tache mongoloïde extensive: un signe clinique qui mérite une attention particulière
Rachid Abilkassem, Aomar Agadr
The Pan African Medical Journal. ;16:41. doi:10.11604/pamj..16.41.3062

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Tache mongoloïde extensive: un signe clinique qui mérite une attention particulière

Rachid Abilkassem, Aomar Agadr
Pan Afr Med J. 2013; 16:41. doi:10.11604/pamj.2013.16.41.3062. Published 06 Oct 2013



Les taches mongoloïdes sont des taches pigmentaires congénitales, d’un bleu gris, qui traduisent une accumulation de mélanocytes dopa-positifs. Elles sont très fréquentes chez les enfants de couleur. Elles sont habituellement ronde ou ovoïde, peuvent être unique ou multiple, classiquement elles sont bénigne et limité, elles apparaissent à la naissance ou dans les premiers mois de vie et disparaissent spontanément avant la puberté, le siège de prédilection est représenté par la région sacro coccygien. Toutefois lorsqu'elles sont extensives, il mérite une attention particulière. Une association entre taches mongoloïdes et erreur innée du métabolisme notamment la gangliosidose à GM1 et la mucopolyssacharidose a été décrit. Nous rapportons l’observation d’un nourrisson âgé de 15 mois, né à terme, avec une bonne adaptation à la vie extra-utérine. Le développement psychomoteur a été normal jusqu'à l’âge de 6 mois. Elle a été hospitalisée pour exploration d’une encéphalopathie progressive. Le diagnostic de gangliosidose à GM 1 a été retenu sur les éléments suivants :un faciès pseudo hurlerien, une hypotonie axiale, une microcéphalie, des réflexes osteotendineux diminués, un retard psychomoteur important, un strabisme convergent, un nystagmus de l’œil droit et une atrophie chorio-rétiniènne au fond d’œil, une énorme tache mongoloïde et une atrophie cortico-souscorticalesur l’imagerie cérébrale. Le dosage de la bétagalactosidase dans le sérum, les leucocytes a montré activité nulle confirmant le diagnostic de gangliosidose à GM1. L’association d’une tache mongoloïde et d’une encéphalopathie progressive doit vous faire évoquer le diagnostic de gangliosidose à GM 1 dans un contexte clinique compatible.


Corresponding author:
Rachid Abilkassem, Service de Pédiatrie, Hôpital Militaire d’Instruction Mohamed V, Université Med V, Souissi, Rabat, Maroc
abilkassemrachid@yahoo.fr

©Rachid Abilkassem et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved