L’ulcère de Marjolin: complication rare et tardive des escarres chez un patient paraplégique
Bahija Lemrhari, Soumyia Chiheb
The Pan African Medical Journal. ;27:117. doi:10.11604/pamj..27.117.11140

Create an account  |  Sign in
African Case Studies Case studies in Public health
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

L’ulcère de Marjolin: complication rare et tardive des escarres chez un patient paraplégique

Bahija Lemrhari, Soumyia Chiheb
Pan Afr Med J. 2017; 27:117. doi:10.11604/pamj.2017.27.117.11140. Published 15 Jun 2017



L’ulcère de Marjolin désigne la transformation maligne d’une cicatrice de brûlure ou de toute autre plaie ou ulcération chronique. Il est rare, son incidence est estimée à 2% des cas. Le type histologique prédominant reste le carcinome épidermoïde (75%). La survenue d’un carcinome épidermoïde sur une escarre sacrée est une complication exceptionnelle moins de 0,5%; touchant quasi exclusivement les patients paraplégiques et survenant après un délai supérieur à trois décennies (entre blessure et dégénérescence). L’étiologie de cette transformation maligne reste jusqu’à présent inconnue. Le diagnostic est fait souvent tardivement à cause de la chronicité des lésions comme le cas de notre malade. Nous rapportons un cas d’un patient âgé de 64ans, connu paraplégique depuis plusieurs années, suite à un traumatisme du rachis. qui présentait une escarre sacrée sans tendance à la cicatrisation, compliquée d’une lésion ulcéro-bourgennante, macérée, nauséabonde. Une biopsie de la lésion montrait une transformation maligne en faveur d’un carcinome épidermoïde bien différencié infiltrant. Les TDM thoraco-abdomino-pelvienne ne montraient pas d’atteinte osseuse ni d’autres localisations secondaires. Une exérèse large suivie d’une greffe était réalisée. A la lumière de cette observation, la prise en charge correcte des escarres, chez les paraplégiques, est indispensable permettant de prévenir la transformation maligne de ces lésions chroniques.


Corresponding author:
Bahija Lemrhari, Service de Dermatologie-Vénéréologie, CHU Ibn Rochd, Université Hassan II, Casablanca, Maroc
bahijalemghari@gmail.com

©Bahija Lemrhari et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved