Cause rare de baisse d’acuité visuelle chez la femme enceinte
Zouheir Hafidi, Rajae Daoudi
The Pan African Medical Journal. ;17:86. doi:10.11604/pamj..17.86.3913

Create an account  |  Sign in
PAMJ - Clinical Medicine PAMJ - Clinical Medicine
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Cause rare de baisse d’acuité visuelle chez la femme enceinte

Zouheir Hafidi, Rajae Daoudi
Pan Afr Med J. 2014; 17:86. doi:10.11604/pamj.2014.17.86.3913. Published 03 Feb 2014



Une patiente âgée de 28 ans est admise pour une baisse brutale d’acuité visuelle de l’œil gauche. A l’interrogatoire on note qu’elle est enceinte de 4 mois. L’examen ophtalmologique retrouve une acuité visuelle à 2/10e au niveau de l’œil gauche. Au fond d’œil : un soulèvement rétinien occupant la région maculaire de l’œil gauche avec des lésions jaunâtres disséminées au pôle postérieur des deux yeux. L’examen général n’a pas montré d’anomalies (TA : 13/08 cmhg). L’angiographie à la fluorescéine a mis en évidence un point de fuite unique avec remplissage progressif de la bulle du décollement, et de multiples taches hyper fluorescentes correspondant à des altérations de l’épithélium pigmentaire. Le diagnostic d’une choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC) a été retenu. L’évolution a été spontanément favorable après l’accouchement. La CRSC est une affection rétinienne essentiellement du sujet jeune. Sa physiopathogénie fait intervenir une altération diffuse de la fonction pompe de l’épithélium pigmentaire entrainant une accumulation de liquide sous la rétine à l’origine du DSR. Ce dysfonctionnement peut être d’origine vasculaire (ex : HTA) ou toxique (ex : rôle déclenchant et ou aggravant des corticostéroïdes). Les facteurs de risque reconnus sont le sexe masculin, le stress psychologique (taux élevés de stéroïdes endogènes), l’administration d’une corticothérapie, HTA incontrôlée, certaines pathologies endocrines (Syndrome de Cushing ou tumeurs sécrétrices d’hormones stéroïdes), ainsi que la grossesse (souvent apparition du DSR au cours du 3ème trimestre avec une disparition spontanée en fin de grossesse ou peu après l’accouchement. Une nouvelle poussée peut survenir lors d’une nouvelle grossesse).


Corresponding author:
Zouheir Hafidi, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’Hôpital des Spécialités, Centre Hospitalier Universitaire, Rabat, Maroc
zouheirhafidi@gmail.com

©Zouheir Hafidi et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved