Original article | Volume 21, Article 136, 18 Jun 2015 | 10.11604/pamj.2015.21.136.7189

Aggravation d’une vasculopathie polypoïdale choroïdienne après chirurgie de la cataracte

Meriem Abdellaoui, Hicham Tahri

Corresponding author: Abdellaoui Meriem, Faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès, Service d’Ophtalmologie, CHU Hassan II, Fès, Maroc

Received: 31 May 2015 - Accepted: 09 Jun 2015 - Published: 18 Jun 2015

Domain: Public Health

Keywords: Vasculopathie polypoïdale choroïdienne, cataracte, baisse visuelle

©Meriem Abdellaoui et al. Pan African Medical Journal (ISSN: 1937-8688). This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution International 4.0 License (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Cite this article: Meriem Abdellaoui et al. Aggravation d’une vasculopathie polypoïdale choroïdienne après chirurgie de la cataracte. Pan African Medical Journal. 2015;21:136. [doi: 10.11604/pamj.2015.21.136.7189]

Available online at: https://www.panafrican-med-journal.com/content/article/21/136/full

Home | Volume 21 | Article number 136

Original article

Aggravation d’une vasculopathie polypoïdale choroïdienne après chirurgie de la cataracte

Aggravation d’une vasculopathie polypoïdale choroïdienne après chirurgie de la cataracte

 

Meriem Abdellaoui1, &, Hicham Tahri1

 

1Faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès, Service d’Ophtalmologie, CHU Hassan II, Fès, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Abdellaoui Meriem, Faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès, Service d’Ophtalmologie, CHU Hassan II, Fès, Maroc

 

 

Image en médecine

Patiente de 62 ans, mélanoderme, admise pour baisse visuelle progressive de l'œil gauche. L'acuité visuelle corrigée à l'admission est de 7/10 à droite et 2/10 à gauche sans métamorphopsie. L'examen du segment antérieur montre une cataracte nucléaire bilatérale plus dense à gauche. Le fond d'œil qui est gêné par la cataracte à gauche, montre un fin remaniement pigmentaire de la macula. La chirurgie de la cataracte par phacoémulsification est réalisée à gauche sans aucun incident. Quatre jours plus tard la patiente accuse une baisse brutale de la vision à gauche avec métamorphopsie. L'examen du fond d'œil trouve un décollement séreux maculaire avec la présence de lésions profondes nodulaires orangées péripapillaires et maculaires associées à des exsudats et un décollement séreux rétinien maculaire (A et B). L'angiographie à la fluorescéine met en évidence aux temps précoces les polypes au sein du réseau vasculaire choroïdien péripapillaire et maculaire, dont l'hyperfluorescence augmente aux temps intermédiaires et tardifs (C et D). L'OCT maculaire objective un soulèvement localisé de l'épithélium pigmentaire à pente raide surmonté par le décollement séreux rétinien avec la présence d'une membrane épirétinienne (E). Le diagnostic de VPCI est retenu. Trois injections intravitréénnes de Bevacizumab (1,25mg) à un mois d'intervalle sont réalisées permettant la diminution importante du décollement séreux rétinien, une amélioration de l'acuité visuelle qui est passée de 1/10 à 7/10 corrigée ainsi que la disparition des métamorphopsies . Cependant le décollement de l'épithélium pigmentaire est resté stationnaire (F).

 

 



Figure 1 : A et B : la photo couleur (A) et anérythre (B) du fond d’œil montre la présence de lésions profondes nodulaires orangées péripapillaires et maculaires (flèche noire) associées à des exsudats (flèche blanche) et un décollement séreux rétinien maculaire (flèche jaune) ;C et D : l’angiographie à la fluorescéine met en évidence aux temps précoces les polypes au sein du réseau vasculaire choroïdien péripapillaire et maculaire (flèche blanche), dont l’hyperfluorescence augmente aux temps intermédiaires et tardifs ;E : l’OCT maculaire objective un soulèvement localisé de l’épithélium pigmentaire à pente raide surmonté par le décollement séreux rétinien avec la présence d’une membrane épirétinienne ;F: l’OCT maculaire après traitement objective la diminution importante du décollement séreux rétinien avec persistance du décollement de l’épithélium pigmentaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Original article

Aggravation d’une vasculopathie polypoïdale choroïdienne après chirurgie de la cataracte

Original article

Aggravation d’une vasculopathie polypoïdale choroïdienne après chirurgie de la cataracte

Original article

Aggravation d’une vasculopathie polypoïdale choroïdienne après chirurgie de la cataracte