Original article | Volume 21, Article 132, 17 Jun 2015 | 10.11604/pamj.2015.21.132.7166

Carcinome sébacé de la glande parotide

Madiha Mahfoudhi, Khaled Khamassi

Corresponding author: Madiha Mahfoudhi, Service de Médecine Interne A, Hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie

Received: 26 May 2015 - Accepted: 15 Jun 2015 - Published: 17 Jun 2015

Domain: Clinical medicine

Keywords: Carcinome sébacé, glande parotide, évolution

©Madiha Mahfoudhi et al. Pan African Medical Journal (ISSN: 1937-8688). This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution International 4.0 License (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Cite this article: Madiha Mahfoudhi et al. Carcinome sébacé de la glande parotide. Pan African Medical Journal. 2015;21:132. [doi: 10.11604/pamj.2015.21.132.7166]

Available online at: https://www.panafrican-med-journal.com/content/article/21/132/full

Home | Volume 21 | Article number 132

Original article

Carcinome sébacé de la glande parotide

Carcinome sébacé de la glande parotide

 

Madiha Mahfoudhi1,&, Khaled Khamassi2

 

1Service de Médecine Interne A, Hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie, 2Service ORL, Hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Madiha Mahfoudhi, Service de Médecine Interne A, Hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie

 

 

Image en médecine

Le carcinome sébacé primaire de la glande parotide est extrêmement rare. Il peur simuler d'autres maladies néoplasiques. Le tableau clinico-radiologique est variable. Seul l'examen anatomopathologique permet de confirmer le diagnostic. Un patient âgé de 54 ans hospitalisé pour exploration d'une tuméfaction indolore infra-auriculaire droite évoluant depuis 2 mois. L'anamnèse n'a pas noté de fièvre, ni d'altération de l'état général. L'examen physique a retrouvé une masse ferme indolore de 7 centimètres de grand axe au niveau de la loge parotidienne droite sans signes inflammatoires en regard. Il n'avait pas d'hépatomégalie ni de splénomégalie. Les aires ganglionnaires étaient libres. L'examen biologique a révélé un discret syndrome inflammatoire. L'IRM cervicale a montré une masse lobulaire intra-parotidienne droite avec un hyposignal en T1 et un hypersignal en T2 de la partie inférieure de la glande parotide droite. Elle n'a pas détecté d'adénopathies associées. Plusieurs diagnostics ont été évoqués en particulier un lymphome ou un liposarcome de la parotide. Il a subit une résection chirurgicale de la glande parotide droite. L'examen anatomo-pathologique a montré deux populations de cellules. Une population faite de cellules à petits noyaux arrondis avec un cytoplasme éosinophile et une autre correspondant à des cellules à cytoplasme vacuolaire avec des anomalies nucléaires associées. Le diagnostic d'un carcinome sébacé de la glande parotide droite a été retenu. La recherche d'une autre localisation tumorale était négative. Une radiothérapie de la loge parotidienne droite a été réalisée. L'évolution était marquée par l'absence de récidive tumorale avec un recul de 15 mois.

 

 

Figure 1: pièce de résection chirurgicale de la glande parotide droite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Original article

Carcinome sébacé de la glande parotide

Original article

Carcinome sébacé de la glande parotide

Original article

Carcinome sébacé de la glande parotide

Volume 36 (May - Aug 2020)
This article authors
On Pubmed
On Google Scholar
Citation [Download]
EndNote
Reference Manager
Zotero
BibTex
ProCite

Navigate this article
Key words

Carcinome sébacé

Glande parotide

évolution

PlumX Metrics
Carcinome sébacé de la glande parotide