Un lymphome épidural primitif révélé par un syndrome de la queue de cheval
Metoui Leila, Ajili Faida
The Pan African Medical Journal. ;16:64. doi:10.11604/pamj..16.64.3247

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Un lymphome épidural primitif révélé par un syndrome de la queue de cheval

Metoui Leila, Ajili Faida
Pan Afr Med J. 2013; 16:64. doi:10.11604/pamj.2013.16.64.3247. Published 23 Oct 2013



Le lymphome épidural primitif est une tumeur rare qui représente moins de 10 % des tumeurs épidurales et moins de 1% des lymphomes non hodgkiniens. Le tableau clinique est souvent bruyant associant des rachialgies initiales puis des signes neurologiques déficitaires sensitifs (67 % des cas) ou moteurs (90 %), et exceptionnellement un syndrome de la queue de cheval. Nous rapportons l’observation d’une femme âgée de 82ans qui consulte devant une faiblesse des deux membres inférieurs et des troubles sphinctériens à type d’incontinence urinaire et de paresthésies de la zone périnéale (anovulaire). L’examen physique trouve une patiente en bon état général, une paraparésie avec hypoesthésie des deux membres inférieurs avec un niveau sensitif L4, une anesthésie en selle et des troubles de la sensibilité profonde. Il n’y a pas de syndrome tumoral. L’IRM médullaire a révélé une lésion tissulaire extra-durale en regard de L2 L3 L4 en iso signal en T1 et en hyper signal en T2. Une laminectomie au niveau de L2 L3 L4 réalisée a conclu à un lymphome non-hodgkinien à grandes cellules de phénotype B. Un bilan d’extension de la maladie pratiquée a montré une atteinte méningée. Le diagnostic de lymphome épidural primitif avec localisation méningée a été retenu. La patiente a reçu 4 cures de Chimiothérapie (MINI CEOP) selon le protocole LNH08 groupe 5 avec une excellente réponse clinique et radiologique. Le pronostic du lymphome épidural primitif est relativement bon à cinq ans avec une survie globale de 70 %une survie sans maladie de 50 %.


Corresponding author:
Ajili Faida, Hôpital militaire de Tunis, Service de Médecine Interne, Tunis, Tunisie
faida1977@yahoo.fr

©Metoui Leila et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved