Exsudats maculaires massifs compliquant des télangiectasies juxtafovéolaires idiopathiques de type 1
Zouheir Hafidi, Rajae Daoudi
The Pan African Medical Journal. ;16:47. doi:10.11604/pamj..16.47.3063

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Exsudats maculaires massifs compliquant des télangiectasies juxtafovéolaires idiopathiques de type 1

Zouheir Hafidi, Rajae Daoudi
Pan Afr Med J. 2013; 16:47. doi:10.11604/pamj.2013.16.47.3063. Published 10 Oct 2013



Nous rapportons un cas de télangiectasies juxtafovéolaires unilatérales de type 1 A révélées par une baisse d'acuité visuelle progressive de l'oeil gauche, évoluant depuis 7 mois chez un jeune patient de 25 ans sans antécédents pathologiques notables. L'examen du fond de l'oeil gauche notait un placard exsudatif de la région maculaire entourant des anomalies de la microcirculation paramaculaire temporale. Le reste de l'examen ophtalmologique est par ailleurs sans aucune anomalie visible, avec une périphérie rétinienne normale, une chambre antérieure et vitré clairs sans stigmates d'inflammation. L'examen de l'oeil droit est normal. L'angiographie révèle une importante dilatation du lit capillaire péri et parafovéolaire avec plusieurs microanévrysmes et une importante diffusion de la fluorescéine aux temps tardifs. Nous n'avons pas noté de retard de remplissage veineux ni d'anomalies vasculaires de la périphérie rétinienne. Un bilan comprenant une glycémie à jeun, un dosage de l'hémoglobine glyquée, un bilan inflammatoire et une échodoppler des vaisseaux du cou, est revenu négatif. Les telangiectasies rétiniennes juxta fovéolaires représentent un groupe hétérogène de pathologies vasculaires rétiniennes, qui ont en commun une dilatation anormale des capillaires rétiniens juxta fovéolaires, associée à une perméabilité vasculaire accrue pouvant être à l'origine d'exsudations, parfois hémorragiques entrainant une baisse plus ou moins importante de l'acuité visuelle. On distingue plusieurs variantes selon la classification de Gass et Blodi, partageant les patients en 3 groupes. Notre patient rentre dans le groupe 1 type A de cette classification. Selon Gass il s'agirait d'une forme de la maladie de Coats et serait alors congénitale.


Corresponding author:
Zouheir Hafidi, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre hospitalier universitaire, Rabat, Maroc
zouheirhafidi@gmail.com

©Zouheir Hafidi et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved