Epidermodysplasie verruciforme: à propos d’un cas
Fatima-Zahra Agharbi
The Pan African Medical Journal. ;30:78. doi:10.11604/pamj..30.78.16058

Create an account  |  Sign in
AFENET CONF 2018 AFENET CONF 2018
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Epidermodysplasie verruciforme: à propos d’un cas

Fatima-Zahra Agharbi
Pan Afr Med J. 2018; 30:78. doi:10.11604/pamj.2018.30.78.16058. Published 29 May 2018



L'épidermodysplasie verruciforme, également appelée syndrome de Lutz-Lewandowsky ou la maladie de l'homme-arbre est une affection cutanée rare d'origine génétique. Elle se caractérise par une sensibilité anormale du revêtement cutané aux papillomavirus. L'affection commence habituellement entre 4 et 8 ans, le plus souvent avant l'âge de 20 ans mais peut exceptionnellement apparaitre plus tardivement. Elle se traduit par l'apparition de macules squameuses et de papules d'évolution parfois exubérante, pseudo-tumorale, essentiellement au niveau des mains et des pieds. Dans ces lésions, on retrouve des papillomavirus de type 5 et 8, virus que l'on retrouve chez 80% des sujets d'une population normale asymptomatique. D'autres types de papillomavirus peuvent être parfois identifiés. Felix Lewandowsky et Wilhelm Lutz ont fait la première description clinique de cette affection. La lésion cutanée la plus fréquemment observée est une éruption maculaire proche de celle connue dans le pityriasis versicolor; s'y associent des papules d'allure verruqueuses squameuses. Le risque de transformation particulièrement en carcinome épidermoide est important. Plusieurs traitements ont été essayés (rétinoïdes, interféron, cimétidine) avec des succès peu ou pas reproductibles. Le plus important est la protection solaire, la surveillance clinique assidue et l'excision rapide de toute lésion en voie de dégénérescence carcinomateuse. Nous rapportons l'observation d'un homme de 30 ans qui consulte pour des lésions verruqueuses multiples des membres et tronc remontant à l'âge de 4 ans associés à des lésions pityriasis versicolor like. L'examen ne trouvait pas de lésions suspectes et un traitement à base de rétinoides a été démarré.


Corresponding author:
Fatima-Zahra Agharbi, Hôpital Civil Tétouan, Tétouan, Maroc
aghmarifz@gmail.com

©Fatima-Zahra Agharbi et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 31 (September - December 2018)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2018 - Pan African Medical Journal. All rights reserved