Kératoacanthome de l’avant-bras gauche
Youssef Zemmez, Naoufal Hjira
The Pan African Medical Journal. ;30:12. doi:10.11604/pamj..30.12.15293

Create an account  |  Sign in
AFENET CONF 2018 AFENET CONF 2018
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Kératoacanthome de l’avant-bras gauche

Youssef Zemmez, Naoufal Hjira
Pan Afr Med J. 2018; 30:12. doi:10.11604/pamj.2018.30.12.15293. Published 08 May 2018



Une femme âgée de 54 ans ayant consulté pour une tuméfaction de l'avant-bras gauche apparaissant huit semaines auparavant et augmentant rapidement de volume. L'examen clinique retrouvait une lésion cutanée ulcéro-bourgeonnante de 2cm de grand axe, indolore et de couleur violacée (A). Une simple biopsie a été réalisée. L'examen histologique avait montré un épithélium hyperplasique dyskératosique et désorganisé avec présence d'atypies cytonucléaires évoquant un processus tumoral malin mais vu l'absence d'infiltration du chorion et la présence d'une hyperkératose, le diagnostic d'un kératoacanthome a été soulevé et la réalisation d'une exérèse de la tumeur a été indiquée pour confirmer ou infirmer ce diagnostic. L'étude histologique révélait une lésion tumorale saillante de nature épithéliale circonscrite par deux espèces de becs latéraux limitant un cratère surmonté d'importantes strates de kératine. L'épithélium bordant ce cratère est hyperplasique. La base du cratère comporte des projections papillomateuse inégales ainsi que quelques travées cellulaires qui semblent effilocher dans le derme sous-jacent. Celles-ci sont composées de cellules basophiles montrant un certain degré d'anomalies cytonucléaires disposées en une ou deux assises périphériques et en leur centre de cellules éosinophiles, kératinisées, d'aspect homogène, quelques mitoses ainsi que de nombreux globes cornés le plus souvent complètement kératinisés (B). Le diagnostic de keratoacanthome a été retenu. Le kératoacanthome est une entité anatomo-clinique bien définie, mais qui peut être très difficile à distinguer du carcinome épidermoïde, dont l'incidence est trois fois supérieure. La distinction entre ces deux lésions est nécessaire car la prise en charge est différente.


Corresponding author:
Youssef Zemmez, Service de Dermatologie Hôpital Moulay Ismael Mohamed V, Rabat, Maroc
zemmez.youssef@gmail.com

©Youssef Zemmez et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 31 (September - December 2018)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2018 - Pan African Medical Journal. All rights reserved