Sclérose tubéreuse de Bourneville: importance de l’anamnèse et de la clinique
Jawad El-Azhari, Naoufal Hjira
The Pan African Medical Journal. ;29:147. doi:10.11604/pamj..29.147.14941

Create an account  |  Sign in
AFRIKA KOMMT AFRIKA KOMMT
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Sclérose tubéreuse de Bourneville: importance de l’anamnèse et de la clinique

Jawad El-Azhari, Naoufal Hjira
Pan Afr Med J. 2018; 29:147. doi:10.11604/pamj.2018.29.147.14941. Published 13 Mar 2018



La sclérose tubéreuse de Bourneville (STB) est un syndrome neurocutané dont l'atteinte multisystémique affecte le plus souvent la peau, le cerveau, les reins, les poumons et les yeux. Le diagnostic est basé sur les caractéristiques cliniques; les lésions cutanées sont présentes chez 90% des patients et les crises convulsives sont la présentation initiale chez 80% des patients. Les patients atteints de STB présentent souvent une incidence élevée de symptômes neuropsychiatriques, y compris un retard mental, l'autisme et des difficultés d'apprentissage. L'épilepsie et les tumeurs cérébrales et rénales sont gérées de manière agressive par des traitements médicaux et chirurgicaux. Nous rapportons le cas d'une fille de 13 ans, qui vient consulter pour une acné résistante à un traitement mené depuis une année. A l'examen clinique, présence de papules rouges à surface lisse de disposition symétrique centrofaciale et mentonnière (A). L'examen objective aussi des plaques fibreuses frontales (A), des macules achromiques des membres supérieurs, des tumeurs grisâtres des sillons péri-unguéaux des orteils (B). En réinterrogeant la maman, l'apparition de ces lésions remonte à l'âge de 5 ans, avec notion de crises convulsives à l'âge de 2 ans disparues à l'âge de 6 ans, avec un bon développent psychomoteur, et une notion de consanguinité des parents, sans autres antécédents familiaux, ce qui présentait suffisamment de critères majeurs pour retenir le diagnostique de Sclérose Tubéreuse de Bournonville. Devant ce tableau clinique l'examen était complété par une IRM cérébrale ayant objectivé de multiples nodules sous-épendymaires et intra-ventriculaires bilatéraux prenant fortement le contraste ainsi que des anomalies de signal de la substance blanche sous corticale au niveau frontal, pariétal et temporal, et des anomalies de signal linéaires de la substance blanche sous corticale, la TDM thoraco-abdomino-pelvienne a montré des lésions hépatiques et rénales en faveur d'angiomyolipomes. L'examen ophtalmologique, l'électrocardiogramme et l'échographie cardiaque étaient normaux. On a proposé un traitement par Laser vasculaire pour les angiofibromes, une surveillance clinique annuelle et paraclinique tous les 3 ans.


Corresponding author:
Jawad El-Azhari, Service de Dermatologie-vénérologie, Hôpital Militaire d’Instruction Mohammed V, Rabat, Maroc
j.elazhari@gmail.com

©Jawad El-Azhari et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 31 (September - December 2018)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2018 - Pan African Medical Journal. All rights reserved