Une cause rare et atypique des ulcérations scrotales
Mohamed El Amraoui, Naoufal Hjira
The Pan African Medical Journal. ;29:87. doi:10.11604/pamj..29.87.14511

Create an account  |  Sign in
CCS Congress 2018 CCS Congress
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Une cause rare et atypique des ulcérations scrotales

Mohamed El Amraoui, Naoufal Hjira
Pan Afr Med J. 2018; 29:87. doi:10.11604/pamj.2018.29.87.14511. Published 30 Jan 2018



Les salmonelloses sont des infections bactériennes du péril fécal, endémiques dans certaines régions du monde. Elles peuvent coloniser pratiquement tous les organes par voie hématogène, ainsi, des formes sévères peuvent être observées. Nous rapportons le cas de multiples ulcérations scrotales, nécrotiques, chez un jeune adolescent ayant révélé une fièvre typhoïde. Jeune adolescent âgé de 16 ans, sans antécédents pathologiques notables, notamment sans notion d'IST ou de rapports sexuels. A consulté pour des ulcérations scrotales, nécrotiques, évoluant depuis 3 semaines dans un contexte de fièvre, de diarrhée, d'amaigrissement et d'altération de l'état général. Le bilan para clinique montrait une anémie microcytaire hypochrome à 7g/dl avec des globules rouges en cible au frottis et une électrophorèse de l'hémoglobine normale, un syndrome inflammatoire biologique, un syndrome de malabsorption, une cytolyse et une choléstase hépatique à 20 fois la normale, une hépato-splénomégalie, les sérologies virales (VHB, VHC, HIV, EBV et CMV) étaient normales, alors que les sérologies des salmonelles étaient positives. Le patient a été mis sous Fluor quinolones pendant 3 semaines avec une évolution favorable. Les manifestations dermatologiques de la fièvre typhoïde sont fréquentes et polymorphes, cependant les ulcérations cutanées et particulièrement scrotales sont rarement rapportées. Le diagnostic différenciel peut se faire avec les IST les MICI ou les hémopathies. Le plus souvent la diarrhée est fruste ou absente et mise au dépend de l'antibiothérapie. La confirmation dans les tableaux atypiques, comme chez notre patient, fait appel aux sérologies. Le traitement repose sur une antibiothérapie adaptée et prolongée et une prophylaxie pour l'entourage.


Corresponding author:
Mohamed El Amraoui, Service de Dermatologie-Vénéréologie, Hôpital Militaire d’Instruction Mohammed V, Rabat, Maroc
med.elamraoui.dto@gmail.com

©Mohamed El Amraoui et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 29 (January - April 2018)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2018 - Pan African Medical Journal. All rights reserved