Une toxidermie mimant un lupus érythémateux aigüe chimio-induit
Saoussane Kharmoum, Meryem Soughi
The Pan African Medical Journal. ;29:66. doi:10.11604/pamj..29.66.6083

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Une toxidermie mimant un lupus érythémateux aigüe chimio-induit

Saoussane Kharmoum, Meryem Soughi
Pan Afr Med J. 2018; 29:66. doi:10.11604/pamj.2018.29.66.6083. Published 24 Jan 2018



Le Lupus érythémateux aigue(LEA) chimio-induit est une affection rare, quelques cas ont été rapporté dans la littérature incriminant la capecitabine, le paclitaxel et le docetaxel. Nous rapportons le cas d’une patiente âgée de 64 ans suivie pour carcinome canalaire invasif du sein droit, d’emblé métastatique au niveau hépatique et ganglionnaire, sans antécédents de maladies auto-immunes ou d’allergie médicamenteuse. Après une première ligne de chimiothérapie type AC60 (6 cures au total), elle a reçu le docetaxel à la dose de 100 mg/m2, après 5 cures elle a présenté des lésions érythémateuses diffuses au niveaux des deux mains, des avants bras, des deux joues et en péribuccale, elle a été mise sous corticothérapie avec protection solaire, on a pu poursuivre la même chimiothérapie jusqu’à la huitième cure. L’évolution a été marqué par la progression de sa maladie elle a été mise sous capecitabine à la dose de 1250 mg/m2 deux fois par jours, après six cures elle a présenté des plaques érythémateux-squameuse et prurigineuse du visage, disposée en aille de papillon avec ulcération buccale et pulpite des doigts (Panel C) faisant évoqué en premier un lupus érythémateux cutané aigue chimio-induit. Une biopsie a été réalisée qui était en faveur d’une toxidermie lichénoide. Un bilan immunologique a été demandé pour éliminer un LEA chimio-induit, objectivant des anticorps anti DNA natif et des anticorps anti-histones négatifs, les anticorps anti-nucléaires sont positives à 320, ces derniers peuvent être positives dans 50 à 70% des cas de cancer mammaire, ORL ou lymphome. Au vu de ces résultats le diagnostic de toxidermie est le plus probable.


Corresponding author:
Saoussane Kharmoum, Service d’Oncologie Médicale, Centre Régional d’Oncologie, Al Houceima, Maroc
Saoussane.oncomed@gmail.com

©Saoussane Kharmoum et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved