Paragangliome tympanique simulant un cholestéatome: à propos d’un cas
Bouchra Rafiq, Ghizlane El Mghari
The Pan African Medical Journal. ;28:169. doi:10.11604/pamj..28.169.13033

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Paragangliome tympanique simulant un cholestéatome: à propos d’un cas

Bouchra Rafiq, Ghizlane El Mghari
Pan Afr Med J. 2017; 28:169. doi:10.11604/pamj.2017.28.169.13033. Published 20 Oct 2017



Les paragangliomes tympaniques sont des tumeurs bénignes fréquentes de l’oreille moyenne, faites de cellules neuroendocrines, dispersées le long des axes vasculaires de la tête, du cou et de la colonne vertébrale. Une hypoacousie et un acouphène pulsatile en sont souvent les symptômes révélateurs. L’otoscopie révèle souvent une masse rougeâtre pulsatile rétro-tympanique. L’IRM et la scintigraphie aux analogues de la somatostatine (octréo-scan) sont les examens radiologiques de choix. L’octréo-scan permet de rechercher les autres localisations. Le dosage des dérivés méthoxylés urinaires est nécessaire, complété par le dépistage des autres composantes des néoplasies endocriniennes multiples (NEM). La biopsie est contre-indiquée, vu le risque hémorragique. La chirurgie est le traitement de choix. Nous rapportons le cas du patient FA, 75 ans, admis pour paragangliome tympanique, révélé par une hypoacousie droite installée depuis 4 ans, associée à des acouphènes pulsatiles concomitantes aux battements cardiaques. Otoscopie: masse rétro-tympanique droite rougeâtre battante (A). (B) Comblement totale de l’oreille moyenne et des cellules mastoïdiennes, sans processus tumoral individualisable, avec hypersignal franc en diffusion, qui se rehausse de façon intense après injection de produit de contraste (PDC). Le bilan de NEM s’est révélé sans anomalies, notamment les dérivés méthoxylés de 24h, parathormone et calcitonine. Le diagnostic de paragangliome a été retenu, vu que le rehaussement intense après injection de PDC. Le patient est prévu pour octréo-scan avant la chirurgie.


Corresponding author:
Bouchra Rafiq, Service d’Endocrinologie-Diabétologie, Maladies Métaboliques et Nutrition, Laboratoire PCIM, FMPM, Université Cadi Ayyad, CHU Mohamed VI, CHU Mohamed VI, Marrakech, Maroc
bouchrarafiq@hotmail.fr

©Bouchra Rafiq et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved