Une éruption pustuleuse
Hasnaa Zaouri, Baderdine Hassam
The Pan African Medical Journal. ;27:63. doi:10.11604/pamj..27.63.10807

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Une éruption pustuleuse

Hasnaa Zaouri, Baderdine Hassam
Pan Afr Med J. 2017; 27:63. doi:10.11604/pamj.2017.27.63.10807. Published 29 May 2017



Les pustuloses amicrobiennes (PA) correspondent à un groupe de maladies à expression cutanée dont la lésion élémentaire est une pustule. Elles sont actuellement considérées comme une maladie rare associée à un large spectre de troubles immunitaires. Cliniquement,ellessont caractérisées par des récurrences d’éruptions pustuleuses aseptiques, siégeant principalement au niveau du cuir chevelu, les grands plis et le tronc. L’histologie permetde différencier entre les pustules uniloculaires (non spongiforme) et les pustules multiloculaires (spongiformes). Les PA ont été décrite en association avec le lupus érythémateux systémique, la myasthénie, le syndrome de Sjögren, la maladie coeliaque, l’impétigo herpétiforme, le psoriasis ou une pustulose exanthématique aigue généralisée. Mais avant de réaliser un bilan étiologique, il faut éliminer une hypocalcémie. Toutes les causes d’hypocalcémie peuvent provoquer une PA: hypoparathyroïdie, malabsorption, insuffisance rénale chronique, dans ce cas, la correction de l'hypocalcémie entraîne la guérison.Nous rapportons le cas d’un patient âgé de 33 ans, suivi pour une néphropathie glomérulaire primitive stade d’insuffisance rénale chronique, qui présente depuis une semaine une éruption généralisée, faite de lésions pustuleuses à contenus blanchâtres, de taille variable, évoluant dans un contexte d’apyrexie (A). Le prélèvement bactériologique d’une pustule était stérile. L'examen histopathologique a montré des pustules spongiformes multiloculaires, avec infiltrat inflammatoire neutrophilique interstitiel. Le bilan biologique a révélé une hypocalcémie. La correction de l'hypocalcémie a permis la régression des lésions au bout d'une semaine (B).


Corresponding author:
Hasnaa Zaouri, Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Rabat-Instituts, rue Famfdal Cherkaoui, BP 6527, 10000 Rabat, Maroc
hasnaazaouri@yahoo.fr

©Hasnaa Zaouri et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved