Syndrome de Stewart-Treves: complication rare de lymphœdème chronique
Sanaa Krich, Fatima Zahra Mernissi
The Pan African Medical Journal. ;24:196. doi:10.11604/pamj..24.196.8540

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Syndrome de Stewart-Treves: complication rare de lymphœdème chronique

Sanaa Krich, Fatima Zahra Mernissi
Pan Afr Med J. 2016; 24:196. doi:10.11604/pamj.2016.24.196.8540. Published 07 Jul 2016



Un patient de 43 ans, ayant une notion de paraplégie post-traumatisme avec œdème des 2 membres inférieurs (MI), consulte pour une tumeur de la jambe gauche qui remontait à 2 mois et demi. L’examen clinique objectivait une tumeur ulcéro-bourgeonnante multi-nodulaire associée à un lymphœdème bilatéral des deux MI avec des multiples nodules et plaques érythémato-violacées satellites (image A). Le diagnostic différentiel était surtout une maladie de Kaposi, mélanome achromique ou un pseudo-kaposi sur un membre paralytique. L’étude histologique avait montré une prolifération tumorale de cellules épithéloides atypiques avec un aspect fusiforme au niveau du derme. L’étude immunohistochimique notait l’expression de CD 34 et CD 31 sans expression de CK, mélan A et LCA. Le bilan d’extension avait objectivé des métastases ganglionnaires et osseuses. Le diagnostic d’angiosarcome métatstatique dans le cadre d’un syndrome de Stewart-Treves a été retenu et le malade était candidat à une amputation de propreté suivie d’une chimiothérapie palliative .L’évolution a été marquée par le décès du malade 1mois après l’amputation. Le syndrome de stewart-treves (SST) est un lymphoangiosarcome cutané compliquant un lymphœdème chronique. C’est une complication rare qui apparaît classiquement sur le bras des femmes qui ont subi une mastectomie avec curage ganglionnaire pour cancer du sein. Le traitement repose sur une exérèse large avec une radiothérapie. Cependant le risque de récidive locale et surtout de métastases (pulmonaires et osseuses) est important. Le pronostic reste mauvais avec une survie après 5 ans estimée à 10%.


Corresponding author:
Sanaa Krich, Service de Dermatologie-Vénérologie, Centre Hospitalier Universitaire Hassan II, Fès, Maroc
krichsanaa@hotmail.fr

©Sanaa Krich et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved