Un angiobehçet: entre le marteau et l’enclume!
Imène Boukhris, Samira Azzabi
The Pan African Medical Journal. ;21:223. doi:10.11604/pamj..21.223.7404

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Un angiobehçet: entre le marteau et l’enclume!

Imène Boukhris, Samira Azzabi
Pan Afr Med J. 2015; 21:223. doi:10.11604/pamj.2015.21.223.7404. Published 30 Jul 2015



L'atteinte vasculaire est fréquente au cours de la Maladie de Behçet (MB). Dans 1/3 des cas, il peut s'agir d'une thrombose veineuse des gros troncs. L'atteinte artérielle peut survenir dans 4 à 17% des cas. Le traitement de ces atteintes graves d'angiobehçet repose sur les corticoïdes et les immunosuppresseurs. L'intérêt des anticoagulants reste controversé. Nous rapportons un cas de thromboses artérielles et veineuses insolites et graves entrant dans le cadre d'une MB, chez un patient à haut risque hémorragique. Il s'agissait d'un patient âgé de 43 ans, présentant une MB avec une hypertension intracrânienne, une atrophie optique bilatérale et une cécité. Le patient présentait un angiobehcet fait de lésions vasculaires thrombotiques artérielles et veineuses avec de multiples localisations graves insolites et récidivantes : une thrombophlébite cérébrale, un antécédent d'AVC ischémique hémisphérique droit en rapport avec une occlusion de la carotide interne droite, une thrombophlébite du sinus latéral gauche, une thrombose veineuse jugulaire interne droite, un infarctus mésentérique, une thrombose portale avec cavernome porte compliqué d'une hypertension portale et d'hémorragie haute par rupture de varices œsophagiennes. Un traitement anticoagulant a été discuté mais récusé devant : le haut risque hémorragique des varices œsophagiennes persistantes après une ligature et l'ancienneté des lésions thrombotiques. Un traitement de fond à base d'Imurel® était prescrit. Devant l'ancienneté des lésions qui ne paraissent pas actives à l'angio-IRM cérébrale de contrôle, une corticothérapie n'a pas été indiquée. Les atteintes présentées par ce patient, loin d'être rares, sont particulièrement graves, assombrissant nettement le pronostic de la maladie.


Corresponding author:
Imène Boukhris, Service de Médecine Interne B, Hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie
imen.boukhris@laposte.net

©Imène Boukhris et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved