Purpura vasculaire révélant une granulomatose avec polyangéite: à propos d’un cas
Olfa Berriche, Sonia Hammami
The Pan African Medical Journal. ;21:111. doi:10.11604/pamj..21.111.7120

Create an account  |  Sign in
PAMJ - Clinical Medicine PAMJ - Clinical Medicine
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Purpura vasculaire révélant une granulomatose avec polyangéite: à propos d’un cas

Olfa Berriche, Sonia Hammami
Pan Afr Med J. 2015; 21:111. doi:10.11604/pamj.2015.21.111.7120. Published 10 Jun 2015



La granulomatose avec polyangéite (GPA) est une vascularite systémique rare, caractérisée par une atteinte des voies aériennes supérieures, des poumons et des reins; cependant de nombreux organes peuvent être touchés. Les lésions cutanées sont peufréquentes, rarement inaugurales et de mécanismes mal élucidés. Nous rapportons une observation originale par la survenue d'un purpura vasculaire s'intégrant dans le tableau clinique inaugural d'une granulomatose avec polyangeite. Il s'agit d'une patiente âgée de 52 ans, admise pour bilan étiologique d'un purpura vasculaire nécrotique, infiltré prédominant au niveau des deux jambes. A l'interrogatoire: notion de sinusites à répétition depuis une année, des polyarthralgies des grosses articulations de type inflammatoire et des épigastralgies. La biopsie cutanée a objectivé une vascularite leucocytoclasique, avec immunofluorescence directe négative. La recherche des ANCA était positive de type c-ANCA. L'examen ORL objectivait des ulcérations nasales. Le bilan biologique objectivait un syndrome inflammatoire biologique, le bilan rénal montrait une hématurie microscopique, une protéinurie à 0,7 g/24h et une créatinine à 205 ¼mol/l. La biopsie rénale trouvait une glomérulonéphriteextra-capillaire à dépôt exsudatif de PNN. La radiographie thoracique montrait des infiltrats diffus réticulo nodulaires. Le diagnostic de GPAétait ainsi retenudevant la présence de 3 critères de l'ACR: inflammation nasale, hématurie et anomalie de la radiographie pulmonaire. Un traitement par corticothérapie associée à des bolus bimensuels de cyclophosphamide en intraveineux à la dose de 14 mg/kg, soit 12 cures était instauré. L'évolution était marquée par la disparition du purpura au bout de trois semaines, et l'amélioration de la fonction rénale.


Corresponding author:
Olfa Berriche, Service de Médecine Interne, Hôpital Taher Sfar, Mahdia, Tunisie
olfaberriche@gmail.com

©Olfa Berriche et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved