Cancer du sein chez l’homme: le dermatologue à quoi dire
Inssaf Ramli, Nadia Ismaili
The Pan African Medical Journal. ;21:63. doi:10.11604/pamj..21.63.5952

Create an account  |  Sign in
PAMJ - Clinical Medicine PAMJ - Clinical Medicine
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Cancer du sein chez l’homme: le dermatologue à quoi dire

Inssaf Ramli, Nadia Ismaili
Pan Afr Med J. 2015; 21:63. doi:10.11604/pamj.2015.21.63.5952. Published 28 May 2015



Le cancer du sein chez l’homme est une affection rare qui représente 0,4 % à 1,2 % de tous les cancers masculins. Il est souvent découvert à un stade tardif malgré son siège superficiel. Les manifestations cutanées semblent être plus fréquentes et plus précoces chez l’homme que chez la femme. Il s’agit le plus souvent d’un nodule cutané fixe et indolore de siège essentiellement rétroaréolaire. Les autres signes cliniques révélateurs sont à type d’écoulement mamelonnaire ou de modifications cutanées du mamelon à type de rétraction, ulcération ou d‘eczématisation. Celles ci peuvent poser un problème de diagnostic différentiel avec la maladie de Paget, la maladie de Bowen, le carcinome basocellulaire ou le mélanome. Tous les types histologiques rencontrés chez la femme sont décrits chez l’homme : le carcinome canalaire infiltrant reste le plus fréquent. Les récepteurs hormonaux à la progestérone et aux œstrogènes sont fréquemment positifs que chez la femme avec des taux souvent élevés. La chirurgie reste la base de traitement. Les inhibiteurs de l’aromatase, hormonothérapie anti-œstrogénique et/ou la polychimiothérapie sont utilisés comme des traitements adjuvants. Le pronostic reste encore réservé étant donné son évolution imprévisible et son potentiel métastatique élevé. Nous rapportons le cas d’un carcinome mammaire gauche chez un homme de 72 ans révélé par une ulcération mamelonnaire gauche. L’écho-mammographie et l’étude histologique étaient en faveur d’un carcinome canalaire infiltrant avec des métastases cutanées. Un bilan d’extension révélait des métastases pulmonaires et osseuses. Le patient est décédé avant de commencer la première cure de polychimoithérapie.


Corresponding author:
Inssaf Ramli, Service de Dermatologie et Vénérologie, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat, Maroc
inssaf.ramli@gmail.com

©Inssaf Ramli et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved