Association rare: Syndrome de Sjögren et liposarcome de la parotide
Mahfoudhi Madiha, Khamassi Khaled
The Pan African Medical Journal. ;20:420. doi:10.11604/pamj..20.420.6212

Create an account  |  Sign in
PAMJ - Clinical Medicine PAMJ - Clinical Medicine
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Association rare: Syndrome de Sjögren et liposarcome de la parotide

Mahfoudhi Madiha, Khamassi Khaled
Pan Afr Med J. 2015; 20:420. doi:10.11604/pamj.2015.20.420.6212. Published 29 Apr 2015



Les liposarcomes de la parotide ont été rarement rapportés chez l'adulte. Aucune association à un syndrome de Sjögren n'a été décrite dans la littérature. Patiente âgée de 48 ans, suivie pour un syndrome de Sjögren depuis 5 ans, était hospitalisée pour une tuméfaction cervicale gauche évoluant depuis 3 mois. Le syndrome de Sjögren a été retenu devant l'association d'une xérostomie, une xérophtalmie, une kératoconjonctivite au test de Rose Bengal, des anti-SSA positifs et une sialadénite stade IV de chisholm. Il était primitif vue l'absence d'une connectivite ou d'une autre pathologie associée. A l'examen, elle avait une tuméfaction de la région parotidienne gauche de 4 cm de diamètre, ferme, indolore, peu mobile, sans signes inflammatoires en regard. Le reste de l'examen ORL était sans anomalies. Elle n'avait pas d'adénopathies périphériques. L'examen biologique a retrouvé une hypergammaglobulinémie polyclonale. Une poussée de sa maladie, un lymphome ou une cause infectieuse étaient évoqués. L'échographie cervicale a révélé une formation parotidiennee hypoéchogène hétérogène bien limitée au niveau de la loge parotidienne inférieure gauche. L'IRM parotidienne a objectivé un processus hétérogène en hyposignal T1, hypersignal T2, se réhaussant après injection de gadolinium. Le bilan d'extension était négatif. Le Traitement a consisté en une parotidectomie totale gauche associée à un curage ganglionnaire homolatéral et une radiothérapie post-opératoire. L'examen extemporané était évocateur d'un liposarcome. L'examen anatomopathologique a conclut à un liposarcome dédifférencié myxoïde de haut grade de malignité. L'évolution était marquée par une rémission totale pour un recul de 3 ans.


Corresponding author:
Mahfoudhi Madiha, Service de Médecine Interne A, Hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie
madiha_mahfoudhi@yahoo.fr

©Mahfoudhi Madiha et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved