Un aspect radiologique en aile de papillon ne signifie pas toujours un OAP : pensez à l’adénocarcinome bronchique !
Hicham Janah, Amina Atmane
The Pan African Medical Journal. ;19:92. doi:10.11604/pamj..19.92.5405

Create an account  |  Sign in
PAMJ - Clinical Medicine PAMJ - Clinical Medicine
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Un aspect radiologique en aile de papillon ne signifie pas toujours un OAP : pensez à l’adénocarcinome bronchique

Hicham Janah, Amina Atmane
Pan Afr Med J. 2014; 19:92. doi:10.11604/pamj.2014.19.92.5405. Published 26 Sep 2014



Nous rapportons l'observation d'un patient âgé de 58 ans, sans antécédent particulier; se plaignant 1 mois avant son hospitalisation d'un syndrome bronchique, des hémoptysies minimes et une dyspnée d'aggravation progressive devenant une dyspnée au repos évoluant dans un contexte d'apyrexie et d'amaigrissement non chiffré. L'examen clinique trouvait un patient dyspnéique à 28 c/min avec des râles ronflants perçus à l'auscultation pleuro-pulmonaire. La radiographie thoracique montrait un syndrome alvéolaire para-hilaire bilatéral réalisant un aspect en Aile de Papillon (A) faisant évoquer un oedème aigue des poumons. Le scanner thoracique découvrait une collection para-médiastinale droite mesurant 123x110x86 mm à paroi fine et refoulant le médiastin et le parenchyme pulmonaire; avec infiltration tissulaire péri-hilaire et péri-bronchique avec contours externes nets réalisant un aspect en aile de papillon; présence d'adénopathies médiastinales et sous diaphragmatiques (B). La bronchoscopie montrait des éperons épaissis plus marqué au niveau de la lobaire supérieure droite; les orifices rétrécis. Des biopsies bronchiques sur les zones pathologiques ont été faites dont l'étude anatomopathologique et immunohistochimique a conclue à un adénocarcinome moyennement différencie et infiltrant d'origine pulmonaire. Le patient a reçu 6 cycles de chimiothérapie antimitotique. L'évolution est marquée par une stabilité clinique et régression partielle des anomalies radiologiques avec nettoyage de la collection médiastinale (C) sur un recul de 15 mois. L'adénocarcinome pulmonaire primitif représente actuellement le type histologique le plus fréquent du cancer du poumon; de topographie habituellement périphérique mais, d'autres aspects peuvent néanmoins exister.


Corresponding author:
Hicham Janah, Service de Pneumologie, Hôpital Militaire d’Instruction Mohammed V, Rabat, Maroc
janah14@live.fr

©Hicham Janah et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved