La maladie de Bowen: un carcinome épidermoïde rare ou sous diagnostiqué
Maha Mael-ainin, Badredine Hassam
The Pan African Medical Journal. ;17:251. doi:10.11604/pamj..17.251.4252

Create an account  |  Sign in
PAMJ - Clinical Medicine PAMJ - Clinical Medicine
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

La maladie de Bowen: un carcinome épidermoïde rare ou sous diagnostiqué

Maha Mael-ainin, Badredine Hassam
Pan Afr Med J. 2014; 17:251. doi:10.11604/pamj.2014.17.251.4252. Published 07 Apr 2014



La maladie de Bowen correspond à un carcinome malpighien intra-épithélial. Il s'agit d'une forme in situ du carcinome épidermoïde cutané. Son incidence est rare ou sous estimée. La maladie de Bowen survient chez l'adulte avec un pic dans la septième décennie et une prédilection féminine. Les lésions sont uniques ou multiples, de siège ubiquitaire intéressant les zones photo-exposées ou couvertes. L'atteinte cutanée est la plus fréquente, les localisations muqueuses ou unguéales sont possibles. Au niveau cutané, ce carcinome prend l'aspect d'une plaque érythémateuse légèrement infiltrée recouverte de squames et de croûtes. Au niveau muqueux, les lésions peuvent être pigmentées, érythroplasiques ou leucoplasiques. L'atteinte unguéale se manifeste généralement sous forme d'une érythronychie longitudinale localisée. L'histologie révèle des anomalies de maturations, une perte de la polarité des cellules malpighiennes avec parfois des cellules monstrueuses aux noyaux volumineux et hyper chromatiques. Les lésions siègent au niveau épidermique sans franchissement de la membrane basale. Le pronostic de la maladie de Bowen est bon. Le risque de progression en carcinome invasif est de l'ordre de 3 à 20% des cas. Le traitement de choix repose sur l'exérèse chirurgicale précoce et complète avec des marges latérales de 5mm. Mme E.R, âgée de 67 ans, sans antécédents pathologiques, présentait depuis deux ans une plaque érythémato-croûteuse fixe, légèrement infiltrée siégeant en regard de l'hypochondre gauche, l'histologie était compatible avec une maladie de Bowen. L'exérèse chirurgicale était complète, la membrane basale était respectée, il n'y avait pas de micro-invasions. L'évolution était favorable sans récidive avec un recul de trois ans. Diagnostic retenue: Maladie de Bowen


Corresponding author:
Mael-ainin, Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Université Mohamed V, Souissi, Rabat, Maroc
mael.maha@gmail.com

©Maha Mael-ainin et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved