Carcinome épidermoide conjonctival négligé à propos d’un cas
Hakima Elouarradi, Moulay Zahid Bencherif
The Pan African Medical Journal. ;17:226. doi:10.11604/pamj..17.226.3561

Create an account  |  Sign in
PAMJ - Clinical Medicine PAMJ - Clinical Medicine
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Carcinome épidermoide conjonctival négligé à propos d’un cas

Hakima Elouarradi, Moulay Zahid Bencherif
Pan Afr Med J. 2014; 17:226. doi:10.11604/pamj.2014.17.226.3561. Published 24 Mar 2014



Une femme, âgée de 70 ans, monophtalme de l'oeil droit (oeil gauche en phtyse, perdu suite à un traumatisme oculaire à l'enfance), adressée pour une volumineuse tumeur infiltrant le globe oculaire droit (A). L'interrogatoire révèle l'existence d'une tumeur conjonctivale nasale limbique négligée depuis quatre ans. L'étude anatomopathologique de la biopsie confirme le diagnostic de carcinome épidermoide conjonctival bien différencié dyskératosique. Le scanner orbitocérébral montre une masse tumorale infiltrant le globe oculaire, se réhaussant discrètement après injection du produit de contraste (B) avec effraction osseuse du toit et du plancher de l'orbite homolatéral. Le bilan d'extension était négatif. On a pratiqué une exentération (C, D). Le carcinome épidermoide conjonctival est une tumeur rare. L'exposition solaire prolongée est unanimement reconnue comme un facteur prédisposant. Il concerne le plus souvent des personnes âgées, sans prédominance de sexe. Quand il survient à des âges plus précoces, une infection par le VIH doit être recherchée. L'extension du CEC se fait avant tout localement par continuité en surface, et en profondeur rendant l'exérèse chirurgicale complète parfois difficile, d'où une exentération s'impose dans ces cas ainsi qu'un curage ganglionnaire. Devant toute tumeur conjonctivale suspecte de part son aspect, sa symptomatologie douloureuse, ou encore sa croissance brutale, il faut procéder à une exérèse chirurgicale soigneuse. L'étude anatomopathologique de la pièce est la seule à garantir le diagnostic de certitude. Il reste à sensibiliser la population aux facteurs de risque et à l'importance de la protection contre les rayons ultraviolets.


Corresponding author:
Hakima Elouarradi ,Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’Hôpital des Spécialités, Centre Hospitalier Universitaire, Rabat, Maroc
calcitonine70@hotmail.com

©Hakima Elouarradi et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved