Condylomes anaux de l’enfant
Maha Mael-ainin, Karima Senouci
The Pan African Medical Journal. ;17:1. doi:10.11604/pamj..17.1.3736

Create an account  |  Sign in
Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Condylomes anaux de l’enfant

Maha Mael-ainin, Karima Senouci
Pan Afr Med J. 2014; 17:1. doi:10.11604/pamj.2014.17.1.3736. Published 06 Jan 2014



Les condylomes correspondent à des verrues ano-génitales secondaires à une infection par Human Papilloma Virus (HPV). On distingue 3 formes cliniques qui peuvent être associées: les condylomes acuminés, papuleux et plans. Les condylomes acuminés sont les classiques crêtes de coq, tumeurs exophytiques à surface verruqueuse et hyperkératosique de couleur érythémateuse, grisâtre, ou chaire. Les condylomes papuleux se manifestent sous formes de lésions rosées ou pigmentées, lisses ou hyperkératosiques, isolée ou en nappe. Les condylomes plans sont des macules de couleurs rosées ou blanches, parfois infracliniques révélés par leur blanchiment suite à l’application de l’acide acétique à 5%. Le traitement est non consensuel, les récidives son fréquentes. Chez l’enfant, la prise en charge des condylomes ano-génitaux doit passer d’abord par l’identification du mode de contamination. Dans la majorité des cas il s’agit d’une transmission manuportée soit par auto ou hétéro-inoculation à partir de verrues cutanées. En l’absence d’une explication évidente des condylomes ou en cas d’arguments faisant suspecter des sévices sexuels, il est indispensable de faire hospitaliser l’enfant, de rechercher d’autres infections sexuellement transmissibles et de faire une enquête psychologique et sociale. Nous rapportons le cas d’un nourrisson de sexe féminin, âgé de 20 mois, sans antécédents pathologiques. La patiente présentait des lésions papuleuses péri-anales, érythémateuses et confluentes en nappe, sans signes associés. L’examen des mains de la mère a objectivé la présence de verrues vulgaires. Le diagnostic de condylomes anaux de transmission non sexuelle a été retenu. La patiente a été mise sous vaseline salicylée à 5% à raison d’une application par jour avec une bonne évolution après 6 semaines de traitement.


Corresponding author:
Maha Mael-ainin, Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Université Mohamed V, Souissi, Rabat, Maroc
mael.maha@gmail.com

©Maha Mael-ainin et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved