Métastase géante sous cutanée d'un carcinome vésiculaire de la thyroïde: à propos d'un cas
Ny Ony Tiana Andrianandrasana, Malala Razakanaivo, Marie Ida Rahantamalala, Florine Josoa Rafaramino
The Pan African Medical Journal. 2018;31:245. doi:10.11604/pamj.2018.31.245.9607

Innovations in Measles Elimination Innovations in Measles Elimination
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Case report

Métastase géante sous cutanée d'un carcinome vésiculaire de la thyroïde: à propos d'un cas

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2018;31:245. doi:10.11604/pamj.2018.31.245.9607

Received: 13/06/2016 - Accepted: 17/10/2016 - Published: 26/12/2018

Mots clés: Cancer thyroïde, métastase, cuir chevelu

© Ny Ony Tiana Andrianandrasana et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/31/245/full

Corresponding author: Ny Ony Tiana Andrianandrasana, Service Oncologie-Radiothérapie, Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona CHU Antananarivo, Madagascar (drnyony@gmail.com)


Métastase géante sous cutanée d'un carcinome vésiculaire de la thyroïde: à propos d'un cas

Giant subcutaneous metastasis originating from vesicular thyroid carcinoma: about a case

Ny Ony Tiana Andrianandrasana1,&, Malala Razakanaivo1, Marie Ida Rahantamalala2, Florine Josoa Rafaramino1

 

1Service Oncologie-Radiothérapie, Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona CHU Antananarivo, Madagascar, 2Service de Médecine Interne CHU Ambohidratrimo, Anosiala, Madagascar

 

 

&Auteur correspondant
Ny Ony Tiana Andrianandrasana, Service Oncologie-Radiothérapie, Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona CHU Antananarivo, Madagascar

 

 

Résumé

La localisation secondaire sous-cutanée de carcinome vésiculaire de la thyroïde est inhabituelle. Elle représente au plus 5,8% de sites métastatiques préférentielles de la thyroïde. Il s'agit d'une femme de 60 ans, présentant une énorme tuméfaction hypervasculaire du tissu sous-cutané du crâne, d'évolution lente, après 7 ans d'une lobectomie droite de la thyroïde. Le bilan anatomo-pathologique a conduit au diagnostic de carcinome vésiculaire de la thyroïde. Une intervention chirurgicale consistait à réduire la lésion du crâne ainsi qu'une thyroïdectomie a été réalisée. Actuellement, elle est en attente d'un traitement par l'iode radio-actif. La métastase de carcinome vésiculaire du scalp existe malgré que c'est rare. Toutefois, à ce stade le pronostic reste défavorable.


English abstract

Secondary subcutaneous metastasis originating from vesicular thyroid carcinoma is unusual. It accounts for more than 5.8% of most common sites of metastasis for thyroid carcinoma. We here report the case of a 60-year old woman presenting with slowly evolving giant hypervascular lesion in the subcutaneous tissue of the skull occurred 7 years after right thyroid lobectomy. Anatomopathological examination enabled the diagnosis of vesicular thyroid carcinoma. Surgery was based on reduction of the skull lesion as well as on thyroidectomy. Currently, the patient is waiting for radioactive iodine treatment. Metastasis from vesicular carcinoma of the scalp, even though rare, can occur. However, this stage is associated with unfavorable prognosis.

Key words: Thyroid cancer, metastasis, scalp

 

 

Introduction    Down

Le cancer de la thyroïde représente 1 à 2% des maladies néoplasiques et 90% des cancers endocriniens [1]. Le type vésiculaire est le plus courant des carcinomes thyroïdiens après le type papillaire. Il produit le plus de métastase mais rarement au niveau de tissu sous-cutané. Toutefois, il est considéré de bon pronostic [2]. L´objectif est de rapporter une forme inhabituelle de localisation secondaire de carcinome vésiculaire et de discuter de l´attitude thérapeutique.

 

 

Patient et observation Up    Down

Une femme de 60 ans, cultivatrice, domiciliée à 600km du centre de référence, qui était adressée pour une suite de prise en charge d'une tumeur fronto-pariéto-occipitale gauche, négligée, évoluant depuis Novembre 2010, de façon progressive. L'apparition d'une douleur locale associée à une altération de l'état général en Décembre 2013 motivait la patiente à se faire consulter dans un centre hospitalier. Une biopsie de la tumeur était réalisée, révélant le diagnostic d'une métastase de carcinome vésiculaire de la thyroïde.

 

Dans ces antécédents, on notait une notion de lobectomie gauche de la thyroïde en 2008, sans recherche histologique. L'examen clinique montrait une augmentation du volume de la thyroide du côté droit, avec présence de nodule unique, une volumineuse masse fronto-pariéto-occipitale gauche, très hypervascularisée, rénitente, peu sensible à la palpation, mesurant 22 cm x 17 cm (Figure 1). Les examens biologiques étaient sans particularité. Elle était en euthyroidie. L'échographie thyroïdienne objectivait un goitre lobaire droit hétérogène nodulaire. La radiographie du thorax montrait une image nodulaire basale droite faisant évoquer un lâcher de ballons. Le scanner cérébral retrouvait une masse fronto-pariéto-occipitale gauche avec un début d'infiltration parenchymateuse corticale gauche et une lyse osseuse (Figure 2). Une angiographie par résonance magnétique était demandée pour évaluer l'hypervascularisation en vue d'une chirurgie de réduction tumorale (Figure 3).

 

Une chirurgie de type réduction tumorale au niveau du scalp et thyroïdectomie totale suivie d'irathérapie étaient retenus en réunion de concertation pluridisciplinaire. La thyroïdectomie se déroulait sans difficulté pourtant un saignement important s'était produit dès l'incision du scalp, empêchant ainsi la réduction tumorale.

 

 

Discussion Up    Down

Le carcinome vésiculaire est le sous type de cancer de la thyroïde qui est considéré comme le plus agressif, caractérisé par l´invasion vasculaire, expliquant la fréquence de la localisation à distance [1, 2]. Il s´agit du premier cas observé au sein de notre service, sur 7 à 8 cas de carcinome thyroïdien recensé par an [3]. La manifestation clinique est typique de localisation sous-cutanée du scalp, marquée par une évolution lente. La prise en charge thérapeutique est très limitée par l'énorme taille tumorale, la vascularisation importante et le faible pouvoir d´achat de notre population surtout par rapport au coût élevé du produit radioactif iodé.

 

Les tumeurs métastatiques du cuir chevelu sont habituellement observées à partir des tumeurs malignes du poumon, du sein, de la prostate et relativement rare de cancers de la thyroïde. L'incidence de cette dernière est rapportée entre 2,5 % et 5,8 % des cas de métastases des carcinomes vésiculaires de la thyroïde. En outre, parmi les localisations sous-cutanées rapportées dans la littérature telles que l'abdomen, le dos, le bassin et la cuisse, le cuir chevelu et le cou sont décrits comme les zones les plus fréquemment touchées [4]. La métastase de cuir chevelu se présente habituellement comme un gonflement sur une bonne région scapulaire, peu symptomatique, avec presque exclusivement lytique, très hypervascularisée, identique à notre cas.

 

Certains auteurs ont fait valoir que les patients ont généralement une longue évolution clinique avant le diagnostic de lésion du crâne [5], situation prouvée par Negamine et al. dans son étude rapportant 12 cas de métastase sous-cutanée de carcinome vésiculaire, qui ont signalé une durée moyenne de 23,3 ans, du diagnostic de tumeur de la thyroïde jusqu´à la découverte de la métastase du crâne [6], largement supérieur à notre cas, qui avait duré 7 ans. Le traitement des patients présentant des métastases inclus une thyroïdectomie totale, l´excision de la lésion autant que possible et l'administration de la thérapie à l´iode radioactif [7]. Certains auteurs soutiennent l´utilisation de la radiothérapie externe à la fois pour contrôle locorégional et contrôle des métastases inopérables [8, 9].

 

Le meilleur traitement pour les métastases du crâne, aussi étendue comme chez notre patiente, reste à déterminer, par la difficulté du geste chirurgical, en raison d'une large participation du crâne radiographiquement démontrée et par la présence d´une hypervascularisation. Cependant, plus il reste un important résidu tumoral, plus l'efficacité de thérapie par l'iode radioactif est moindre et plus le pronostic est mauvais [10].

 

 

Conclusion Up    Down

En conclusion, bien que rare, la métastase de carcinome vésiculaire sous-cutanée doit être suspectée devant toute tuméfaction du crâne. Et nous avons rappelé que, le délai de diagnostic long avec pour corollaire une prise en charge tardive comme le cas de notre patiente, a contribué à la mauvaise issue de cette pathologie grave dans les pays en développement. Même si la réduction tumorale est recommandée dans les cancers de la thyroïde métastatique, elle est très difficile au niveau du scalp à cause de l'hypervascularisation.

 

 

Conflits d'intérêts Up    Down

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d'intérêts.

 

 

Contributions des auteurs Up    Down

Ny Ony Andrianandrasana était responsable de la rédaction de l'observation et a écrit le manuscrit. Malala Razakanaivo, Marie Ida Rahantamalala ont participé à la rédaction de l'observation, supervisé les démarches clinique et paraclinique, ont participé à la rédaction de ce manuscrit. Florine Josoa Rafaramino est responsable de la gestion scientifique globale de l'observation, ainsi que la préparation du manuscrit final. Tous les auteurs ont lu et approuvé la version finale de ce manuscrit.

 

 

Remerciements Up    Down

Tous les auteurs adressent les plus sincères remerciements à toutes personnes physiques ou morales qui ont contribué à la réalisation de ce travail.

 

 

Figures Up    Down

Figure 1: métastase de carcinome vésiculaire de la thyroïde fronto-pariéto-occipitale gauche

Figure 2: une masse fronto-pariéto-occipitale gauche avec un début d'infiltration parenchymateuse corticale gauche et une lyse osseuse

Figure 3: hypervascularisation au sein d'une métastase de carcinome vésiculaire de la thyroïde

 

 

Références Up    Down

  1. Gandolfi PP, Frisina A, Raffa M, Renda F, Rocchetti O, Ruggeri C et al. The incidence of thyroid carcinoma in multinodular goiter: retrospective analysis. Acta Bio-Medical Atenei Parm. 2004 Aug;75(2):114-7. PubMed | Google Scholar

  2. Shamim MS, Khursheed F, Bari ME, Chisti KN, Enam SA. Follicular thyroid carcinoma presenting as solitary skull metastasis: report of two cases. JPMA J Pak Med Assoc. 2008 Oct;58(10):575-7. PubMed | Google Scholar

  3. Ranaivomanana M. Les Cancers vus au service oncologie du CHUA/JRA 2009/2010 (Thèse). Medecine: Antananarivo; 2013; 83.

  4. Karabekir H, Polat C, Aktepe F, Gocmen-Mas N. Unusual scalp metastasis from follicular thyroid carcinoma. Saudi Med J. 2011 Aug;32(8):849-51. PubMed | Google Scholar

  5. Nagamine Y, Suzuki J, Katakura R, Yoshimoto T, Matoba N, Takaya K. Skull metastasis of thyroid carcinoma: Study of 12 cases. J Neurosurg. 1985 Oct;63(4):526-31. PubMed

  6. Sager S, Yilmaz S, Doner RK, Niyazoglu M, Halac M, Kanmaz B. A rare case of solitary subcutaneous scalp metastasis from follicular thyroid carcinoma revealed with positron emission tomography/computed tomography: a case report and review. J Cancer Res Ther. 2014 Jun;10(2):431-3. PubMed | Google Scholar

  7. Cupisti K, Ramp U, Raffel A, Krausch M, Rehders A, Knoefel WT. Multiple giant scalp metastases of a follicular thyroid carcinoma. World J Surg Oncol. 2008 Aug 11;6:82. PubMed | Google Scholar

  8. Meadows KM, Amdur RJ, Morris CG, Villaret DB, Mazzaferri EL, Mendenhall WM. External beam radiotherapy for differentiated thyroid cancer. Am J Otolaryngol. 2006 Feb;27(1):24-8. PubMed | Google Scholar

  9. Ogawa Y, Sugawara T, Seki H, Sakuma T. Thyroid follicular carcinoma metastasized to the lung, skull, and brain 12 years after initial treatment for thyroid gland-case report. Neurol Med Chir (Tokyo). 2006 Jun;46(6):302-5. PubMed | Google Scholar

  10. Durante C, Haddy N, Baudin E, Leboulleux S, Hartl D, Travagli JP et al. Long-term outcome of 444 patients with distant metastases from papillary and follicular thyroid carcinoma: benefits and limits of radioiodine therapy. J Clin Endocrinol Metab. 2006;91:2892-9. Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 33 (May - August 2019)

Article tools

PDF (611 Kb)
Contact the corresponding author
Download to Citation Manager
EndNote
Reference Manager
Zotero
BibTex
ProCite


Keywords

Cancer thyroïde
Métastase
Cuir chevelu

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
PAMJ Authors services
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved