Le léiomyosarcome de la vessie: à propos de 3 cas
Kadouri Youssef, Ousmane Nago Dembele, Ziani Idriss, Hachem Elsayegh, Ali Iken, Lounis Benslimane, Yassine Nouini
The Pan African Medical Journal. 2018;30:19. doi:10.11604/pamj.2018.30.19.10160

Create an account  | Log in
AFRIKA KOMMT AFRIKA KOMMT
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Report

Le léiomyosarcome de la vessie: à propos de 3 cas

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2018;30:19. doi:10.11604/pamj.2018.30.19.10160

Received: 26/06/2016 - Accepted: 12/06/2017 - Published: 09/05/2018

Mots clés: Vessie, tumeur rare, léiomyosarcome

© Kadouri Youssef et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/30/19/full

Corresponding author: Kadouri Youssef, Service d’Urologie A, CHU IBN Sina, Rabat, Maroc (youcef.kadouri@gmail.com)


Le léiomyosarcome de la vessie: à propos de 3 cas

Bladder leiomyosarcoma: about 3 cases

Kadouri Youssef1,&, Ousmane Nago Dembele1, Ziani Idriss1, Hachem Elsayegh1, Ali Iken1, Lounis Benslimane1, Yassine Nouini1

 

1Service d’Urologie A, CHU IBN Sina, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Kadouri Youssef, Service d’Urologie A, CHU IBN Sina, Rabat, Maroc

 

 

Résumé

Le léiomyosarcome de la vessie est une tumeur rare hautement maligne. Il survient aussi bien chez l'enfant que chez l'adulte avec une incidence maximale au-delà de 60 ans. Il semble atteindre préférentiellement le sexe masculin avec un sexe ratio 3/1. Sa présentation clinique est non spécifique et dominée par l'hématurie. La résection endoscopique de la vessie avec un examen anathomopathologique permet de poser le diagnostic. Le traitement du léiomyosarcome de la vessie reste sujet à de nombreuses controverses du fait de la rareté des cas rapportés dans la littérature. Cependant le traitement de choix semble être une cystectomie totale précédée d'une chimiothérapie néo-adjuvante lorsque l'état général du patient le permet. Nous rapportons une série de 3 cas de léiomyosarcome vésical qui ont été traités tous par une cystectomie totale avec des suites opératoires simple.


English abstract

Bladder leiomyosarcoma is a rare highly malignant tumor. It can occur in children and adults with a maximum incidence in patients over 60 years of age. It mainly affects men, with a sex ratio of 3/1. Its clinical features are non-specific and dominated by the haematuria. Endoscopic resection of the bladder associated with anatomo-pathological examination allow the diagnosis. Its treatment remains controversial due to the rarity of cases reported in the literature. Neoadjuvant chemotherapy followed by radical cystectomy is the treatment of choice, if the patient's clinical condition permit. We report 3 cases of bladder leiomyosarcoma treated by radical cystectomy and with uneventful postoperative course.

Key words: Bladder, rare tumor, leiomyosarcoma

 

 

Introduction    Down

Le léiomyosarcome est une tumeur mésenchymateuse maligne avec différenciation musculaire lisse. Sa localisation vésicale est rare, estimée entre 0,38 et 0,64% de toutes les tumeurs vésicale [1-3]. Il peut toucher aussi bien l'enfant que l'adulte avec une incidence maximale au-delà de 60 ans. Il semble atteindre préférentiellement le sexe masculin avec un sexe ratio à 3/1 [1, 4]. Le but de notre travail est d'étudier les particularités épidémiologiques, cliniques, radiologiques, thérapeutiques et évolutives de ce type de tumeur.

 

 

Méthodes Up    Down

Nous rapportons une série de trois cas de léiomyosarcome vésical, colligés au service d'urologie A du CHU Ibn Sina entre 2007 et 2015. Les données recueillies pour la réalisation de ce travail proviennent des dossiers des patients dans les archives du service et des comptes rendus opératoires.

 

 

Résultats Up    Down

Les caractéristiques des patientes ont été détaillées dans le Tableau 1. Il s'agit de trois femmes, l'âge moyen était de 65 ans avec des extrêmes allant de 50 ans à 80 ans. Le maitre symptôme était une hématurie totale caillotante, associé dans deux cas à un syndrome irritatif du bas appareil urinaire (une pollakiurie et des brûlures mictionnelles) et une AEG avec anorexie et amaigrissement non chiffré dans un seul cas. L'examen physique était normal chez deux patientes tandis que chez une 3eme a objectivé un plancher vésical et une paroi vaginale antérieure infiltrées avec une masse pelvienne palpable. Sur le plan paraclinique, deux patientes ont été examinés par une échographie réno-vésicale, et une patiente par une urographie intraveineuse. L'échographie avait permis d'explorer la morphologie vésicale et de suspecter le diagnostic d'une tumeur de vessie en objectivant une masse solide, échogène, discrètement hétérogène au niveau du trigone chez la patiente N 1 et un processus de la paroi antérieure de la vessie de 58*36 mm chez la patiente N 3 (Figure 1), tandis que l'UIV avait montré une image lacunaire amputant la corne vésicale droite et le dôme vésical avec urétéro-hydronéphrose gauche chez la patiente N 2 (Figure 2). La résection trans-urétrale de la vessie (RTUV), sur des urines stériles, était complète dans deux cas et incomplète dans un seul cas. L'examen anatomopathologique des copeaux de résection avec l'étude immuno-histochimique ont permis de confirmer le diagnostic. Le scanner thoraco-abdomino-pelvien dans le cadre du bilan d'extension a été réalisé chez les 3 patientes et il n'a pas objectivé de localisation secondaire. Les patientes ont subi donc une pelvectomie antérieure avec curage ganglionnaire bilatérale. L'examen anatomopathologique des pièces opératoires confirmait le diagnostic de léiomyosarcome vésical (Figure 3). Les suites opératoires ont été simples.

 

 

Discussion Up    Down

Le léiomyosarcome est une tumeur ubiquitaire des tissus mous qui peut toucher tout le tractus uro-génital, sa localisation au niveau de la vessie est extrêmement rare, son incidence est estimée à moins de 1% de toutes les tumeurs de vessie. Le mécanisme de genèse est inconnu, toutefois plusieurs facteurs pathogéniques ont été rapportés dans la littérature comme la transformation maligne d'un léiomyome en léiomyosarcome [5], l'irritation chronique de la vessie, les radiations [6], certains carcinogènes chimiques, la mutation du gène du rétinoblastome, des facteurs héréditaires dans 1% des cas (Syndrome de Li-Fraumeni, mutation du gène NF-1 et mutation du gène Rb-1) ainsi qu'une chimiothérapie au long cours par le cyclophosphamide [7], La symptomatologie clinique est dominée par les symptômes urinaires, principalement une hématurie macroscopique souvent massive dans 75% [8] des cas et peut être isolée ou associée à des signes d'irritation vésicale ou à une masse hypogastrique dans les formes avancées comme le cas de notre 2ème patiente. Sur le plan radiologique, le léiomyosarcome vésical ne présente pas d'images caractéristiques. La cystoscopie permet la visualisation de la tumeur et sa biopsie, cette tumeur prend généralement un aspect ovoïde ou polypoïde, encapsulée ou non, se développant volontiers à proximité des méats urétéraux expliquant le retentissement précoce sur le haut appareil [2]. Elle prend naissance au niveau de la musculeuse vésicale pour s'étendre ensuite vers la muqueuse qu'elle refoule avant de l'envahir. Il s'agit d'une tumeur dotée d'un important potentiel d'extension locale qui survient avant les métastases [9]. Le diagnostic positif est posé par l'examen anatomo-pathologique qui montre une prolifération maligne à cellules fusiformes et renseigne sur l'index mitotique ainsi que l'immuno-histochimie qui montre un marquage fortement positif par les anticorps anti actine musculaire lisse. Le traitement du léiomyosarcome de la vessie reste sujet à de nombreuses controverses du fait de la rareté des cas rapportés d'où l'intérêt d'une approche thérapeutique multidisciplinaire dans un centre spécialisé en sarcomes. La chirurgie reste le seul traitement curateur dont l'objectif est le contrôle local maximum avec marges larges (> 2 cm) [10-12] en essayant de préserver la fonction avec un minimum de séquelles. R0: pas de résidus (rechute < 20%); R1: résidus microscopiques (rechute > 50%; R2: résidus macroscopiques (rechute 100%). Certains auteurs [13-15] proposent une cystectomie partielle pour les tumeurs localisées, ne dépassant pas 5 cm, bien que SEEN [16] rapporte 100% de récidive tumorale après ce traitement conservateur. Ainsi, la majorité des auteurs préconisent une cystectomie totale [17]. ALABASTER [18] propose une uréthrectomie systématique du fait de la grande fréquence des localisations uréthrales concomitantes ou secondaires. Si la chirurgie d'emblée ne peut être R0, une chimiothérapie doit être proposée pour tenter une résection carcinologique en cas de réponse et minimiser les séquelles. La chimiothérapie adjudante n'est pas un standard mais peut être discutée en cas de facteurs de mauvais pronostiques tels que la taille et le grade histologique. Concernant la place de la radiothérapie, elle est un standard en adjuvant à la chirurgie si la tumeur est de haut grade (2-3), de taille > 5 cm ou si les marges sont R1-R2 sans possibilité de reprise [19]. L'apport de la radio-chimiothérapie a permis d'améliorer le pronostic du léiomyosarcome vésical, avec un taux de survie sans récidive qui peut attendre 3 à 8 ans selon une série AHLERING [9] rapporté sur 7 cas de léiomyosarcome vésical. Selon une autre étude rétrospective réalisée dans le Centre d'Oncologie MD Anderson sur 36 cas, le taux de survie à 1 an, 3 ans et, 5 ans est respectivement de 88,6% et de 62% [20].

 

 

Conclusion Up    Down

Le léiomyosarcome de la vessie est une tumeur rare et hautement maligne. Seul l'examen anatomo-pathologique permet de porter le diagnostic positif. Le traitement de choix semble être une cystectomie totale précédée d'une chimiothérapie néo-adjuvante lorsque l'état général du patient le permet.

 

 

Conflits d’intérêts Up    Down

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d'interêt.

 

 

Contributions des auteurs Up    Down

Tous les auteurs ont contribué à la conduite de ce travail. Tous les auteurs déclarent également avoir lu et approuvé la version finale du manuscrit.

 

 

Tableau et figures Up    Down

Tableau 1: récapitulatif des cas cliniques de notre série

Figure 1: échographie de la patiente N°3: objectivant le processus intra-vésical

Figure 2: UIV tardif de 1h de la patiente N°2: image lacunaire amputant la corne vésicale droite et le dôme vésical avec urétéro-hydronéphrose gauche

Figure 3: prolifération à forte densité cellulaire, faite de cellules fusiformes qui forment des faisceaux perpendiculaires (HES X 40)

 

 

Références Up    Down

  1. Flint LD, Dick VS. Myosarcoma of urinary bladder: preliminary report of favorable case. Lahey Clin Bull. 1949 Oct; 6(6):181-6. Google Scholar

  2. Patterson DE, Barett DM. Leiomyosarcoma of urinary bladder. Urology. 1983; 21(4): 367-369. PubMed | Google Scholar

  3. Vieillefond A, Quillard J, Ladouch-Badre A, Meduri G, Nenert M, Mabrani A, Martin E. Tumeurs de vessie: point de vue du pathologiste. Ann Pathol. 1989; 13(6):480-489. Google Scholar

  4. Dipen J, Parek H, Charlie J, Jeffery o'conner, Sajal D, Ernestr, Smith JR. Leiomyosarcoma in the urinary bladder after cyclophosphamide therapy for retinoblastoma and review of bladder sarcomas. Urology. 2002; 60(1):164. Google Scholar

  5. Stigssen BM et al. Leiomyosarcoma of the bladder in a patient with von Recklinghausen disease. Ugeskr Laeger. 1999; 161(45):6203-6204. Google Scholar

  6. Berdjis CC. Pathology of irradiation. Baltimore: the williamso et Wilkins CO. 1971; 171-185. Google Scholar

  7. Trasher JB et al. Bladder leiomyosarcoma following cyclophosphamide therapy for lupus nephritis. J Urol. 1990; 143(1):119-121. Google Scholar

  8. Mills SE et al. Leiomyosarcoma of the urinary bladder: a clinicopathologic and immunohistochemical study of 15 cases. Am J Surg Pathol. 1989 Jun ; 13(6) : 480-9. Google Scholar

  9. Ahlering T, Weintraub P, Skinner DG. Management of adult sarcoma of bladder and prostate. J Urol. 1988; 140 (6): 1397-1399. Google Scholar

  10. Rodríguez D, Preston MA, Barrisford GW, Olumi AF, Feldman AS. Clinical features of leiomyosarcoma of the urinary bladder: analysis of 183 cases. Urol Oncol. 2014 Oct; 32(7):958-65. PubMed | Google Scholar

  11. Martin SA, Sears DL. Smooth muscle neoplasms of the urinarybladder: a clinicopathologiccom- parison of leiomyoma and leiomyosarcoma. Am J SurgPathol. 2002; 26(3):292-300. PubMed | Google Scholar

  12. Dotan ZA, Tal R, Golijanin D et al. Adultgenitourinarysarcoma: the 25-year Memorial Sloan-Kettering experience. J Urol. 2006; 176(5):2033-8. PubMed | Google Scholar

  13. Ameur A, Al bousidi A, Chtata H, Ben Omar S, Draoui D. Léiomyosarcome de la vessie : à propos d'une observation. J Urol (Paris). 1996; 102(4):180-182. Google Scholar

  14. Swartz DA, Johnson DE, Ayala AG, Watkins DL. Bladder leiomyosarcoma: a review of 10 cases with 5 years follow up. J Urol. 1985; 133(2):200-202. Google Scholar

  15. Wilson TM, Fauver HE, Weigel JW. Leiomyosarcoma of urinary bladder. Urology. 1979; 13(5):565-567. PubMed | Google Scholar

  16. Seen SE, Malek RS, Farrow GM, Lieber MM. Sarcoma and carcinosarcoma of bladder in adults. J Urol. 1985 ; 133(1):29-30. Google Scholar

  17. Benoit G, Moukarzel M, Vieillefond A, Dipalma M, Jardin A. Tumeur de vessie. EMC (Paris) thérapeutique. 1993; 25372:A10. Google Scholar

  18. Alabaster AM, Jordan WP, Soloway MS, Shippel RM, Young JM. Leiomyosarcoma of the bladder and subsequent urethral recurrence. J Urol. 1981; 125(4):583-585. PubMed | Google Scholar

  19. Soft tissue and visceral sarcomas. ESMO Clinical Practice Guidelines. Ann Oncol. 2012; 23(Suppl 7): vii92-vii99. Google Scholar

  20. Charles J, Rosser CJ, Salton JW, Jonathan I, Izawa LB, Levy, Colin PN, Dinney. Clinical presentation ad outcome of highgrade urinary bladder leiomyosarcoma in adults.Urology. 2003; 61(6):1151- 1155. PubMed | Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 31 (September - December 2018)

Article tools

Keywords

Vessie
Tumeur rare
Léiomyosarcome

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
PAMJ Authors services
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2018 - Pan African Medical Journal. All rights reserved