Léiomyome cutané: une autre cause d’ulcère de jambe
Redouane Ouakrim, Mustapha Mahfoud
The Pan African Medical Journal. 2015;22:134. doi:10.11604/pamj.2015.22.134.7959

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Léiomyome cutané: une autre cause d’ulcère de jambe

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;22:134. doi:10.11604/pamj.2015.22.134.7959

Received: 14/09/2015 - Accepted: 08/10/2015 - Published: 13/10/2015

Mots clés: Léiomyome, cutané- ulcère, tumeur

© Redouane Ouakrim et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/22/134/full

Corresponding author: Redouane Ouakrim, Service de Chirurgie Orthopédique, CHU Ibn Sina, Université V, Souissi, Rabat, Maroc (Redouane.ouakrim@gmail.com)


Léiomyome cutané: une autre cause d’ulcère de jambe

 

Redouane Ouakrim1,&, Mustapha Mahfoud1

 

1Service de Chirurgie Orthopédique, CHU Ibn Sina, Université V, Souissi, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Redouane Ouakrim, Service de Chirurgie Orthopédique, CHU Ibn Sina, Université V, Souissi, Rabat, Maroc

 

 

Image en médecine

Le léiomyome est une tumeur bénigne décrite initialement par Virchow en 1854, il représente 3,8% de toutes les tumeurs de tissu mou. Le léiomyome cutané est souvent multifocal et très douloureux au toucher et au froid. Les membres, le tronc et les régions latéro-faciales et latéro-cervicales sont les sites de prédilection. Elles peuvent rentrer dans le cadre de syndromes complexes (syndrome de Gardner), associées à des endocrinopathies, ou d'autres tumeurs bénignes telles que les lipomes. Le diagnostic est histologique. Le traitement est chirurgical et est difficile à mettre en œuvre, vu le nombre important de lésions que l'on peut rencontrer. Après traitement chirurgical, la récidive survient, dans la majorité des cas au même endroit. Une marge chirurgicale de 1 cm est préconisée pour l'exérèse de ces formes récidivantes. Nous rapportons le cas d'un patient de 28 ans, sans antécédents, avait consulté pour une tumeur de 3cm de diamètre, la peau en regard était érythémateuse et dépilée avec une ulcération centrale. L'étude histologique couplée à l'immunohistochimie a permis de retenir le diagnostic d'un léiomyome cutané pilaire. Une exérèse chirurgicale suivie d'une greffe cutanée était réalisée. Le patient n'a pas fait de récidive avec un recul de 2 ans.

 

 

Figure 1: ulcère chronique de jambe révélant un léiomyome cutané

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved