Une scoliose dorsale gauche doit faire rechercher toujours une cause secondaire
Wassia Kesomtini, Mouna Sghir
The Pan African Medical Journal. 2015;21:168. doi:10.11604/pamj.2015.21.168.7070

Create an account  |  Sign in
African Case Studies Case studies in Public health
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Une scoliose dorsale gauche doit faire rechercher toujours une cause secondaire

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;21:168. doi:10.11604/pamj.2015.21.168.7070

Received: 15/05/2015 - Accepted: 21/06/2015 - Published: 02/07/2015

Mots clés: Scoliose dorsale, durillons plantaires, pieds plats valgus

© Wassia Kesomtini et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/21/168/full

Corresponding author: Mouna Sghir, Unité de Médecine Physique, CHU Tahar Sfar, Mahdia, Tunisie (mouna_sghir@yahoo.fr)


Une scoliose dorsale gauche doit faire rechercher toujours une cause secondaire

 

Wassia Kesomtini1, Mouna Sghir1,&

 

1Unité de Médecine Physique, CHU Tahar Sfar, Mahdia, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Mouna Sghir, Unité de Médecine Physique, CHU Tahar Sfar, Mahdia, Tunisie

 

 

Image en médecine

La découverte d'une scoliose chez un enfant doit s'accompagner d'un examen clinique exhaustif et conduire en présence d'anomalies neurologiques à la réalisation d'une imagerie par résonance magnétique (IRM) médullaire. Nous rapportons une observation d'une fille âgée de 10 ans sans antécédents pathologiques notables, et qui est adressée à l'unité de Médecine Physique pour un examen podologique vu la présence de durillons plantaires. L'examen au podoscope a révélé des pieds plats valgus de premier degré. Une inégalité de longueur des membres inférieurs de 2 cm a été également constatée. L'examen du rachis à la recherche du retentissement de cette inégalité de longueur a révélé une déviation de l'axe occipital à gauche et une gibbosité dorsale gauche. A l'examen neurologique, il n'y avait pas de troubles sensitivomoteurs, les reflexes ostéo-tendineux étaient plus vifs à droite et le reflexe cutanéo-plantaire était indifférent des deux cotés. Une radiographie du rachis entier a révélé une scoliose dorsale à convexité gauche. Devant cette irritation pyramidale une IRM médullaire a été demandée et elle a révélé une moelle basse implantée, avec la présence d'une lésion intra durale extra médullaire lombaire postéro latérale gauche évoquant un neurinome. La patiente est alors adressée en neurochirurgie pour une prise en charge.

 

 

Figure 1: IRM médullaire: lésion centimétrique intradurale et extramédullaire en isosignal par rapport à la moelle en faveur d’un neurinome

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Images in medicine

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved