Un vasospasme fatal compliquant une hémorragie méningée grave
Soumaya Touzani, Mohammed Khatouf
The Pan African Medical Journal. 2015;20:346. doi:10.11604/pamj.2015.20.346.5863

Create an account  |  Sign in
African Case Studies Case studies in Public health
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Un vasospasme fatal compliquant une hémorragie méningée grave

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;20:346. doi:10.11604/pamj.2015.20.346.5863

Received: 03/12/2014 - Accepted: 31/12/2014 - Published: 10/04/2015

Mots clés: Hémorragie méningée grave, vasospasme, anévrysme

© Soumaya Touzani et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/20/346/full

Corresponding author: Soumaya Touzani, Service de Réanimation polyvalente A1, CHU Hassan II de Fès, Maroc (touzani.soumaya@gmail.com)


Un vasospasme fatal compliquant une hémorragie méningée grave

 

Soumaya Touzani1,&, Mohammed Khatouf1

 

1Service de Réanimation Polyvalente A1, CHU Hassan II de Fès, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Soumaya Touzani, Service de Réanimation polyvalente A1, CHU Hassan II de Fès, Maroc

 

 

Image en médecine

Il s'agit d'une patiente de 70 ans, diabétique sous insulinothérapie, admise aux urgences en troubles de conscience. Le scanner cérébral à son admission a montré une hémorragie méningée grade IV de WFNS grade 4 de Fisher avec inondation ventriculaire et hydrocéphalie (A). La patiente a bénéficié d'une dérivation ventriculaire externe. L'angioscanner cérébral (B, C, D) réalisé à H24 a objectivé une persistance de l'hémorragie méningée avec inondation ventriculaire (B), un accident vasculaire ischémique dû au vasospasme dans les territoires des artères cérébrales antérieures et postérieures en bilatéral (B, C) et un petit anévrysme de l'artère cérébrale antérieure de 3 millimètres (D). Les vélocités moyennes au doppler transcrânien étaient élevées (210 cm/s). La prise en charge thérapeutique associait nimodipine en perfusion continue, hyperventilation et « triple-H thérapie». L'évolution était fatale par l'installation rapide d'une défaillance multiviscérale. Le vasospasme qui suit l'hémorragie méningée anévrismale est une pathologie complexe à l'étiologie multifactorielle. Défini comme une réduction de la lumière d'une artère conductrice dans l'espace sous-arachnoïdien associée à des troubles de la microcirculation, il survient classiquement dès le troisième jour et jusqu'à la quatrième semaine après l'hémorragie méningée. L'observation d'un vasospasme ultraprécoce a valeur de resaignement et serait prédictif d'une lourde morbi-mortalité. Il peut conduire à des « déficits neurologiques ischémiques retardés » et parfois au décès. Le traitement préventif repose sur la nimodipine et une fois le vasospasme avéré et l'anévrysme sécurisé, la « triple-H thérapie » (hypervolémie, hypertension artérielle et hémodilution) est préconisée.

 

 

Figure 1: (A) hémorragie méningée avec inondation ventriculaire bilatérale au scanner initial; (B) persistance de l’hémorragie méningée (flèche rouge) + apparition de plages ischémiques fronto-temporo-pariétales bilatérales (étoiles jaunes) sur l’angioscanner; (C) hypodensités en rapport avec le vasospasme D) anévrysme de l’artère cérébrale antérieure droite. DVE (dérivation ventriculaire externe)

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Images in medicine

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved