La langue noire villeuse: après chimiothérapie
Sihame Lkhoyaali, Hassan Errihani
The Pan African Medical Journal. 2014;18:69. doi:10.11604/pamj.2014.18.69.4574

Create an account  |  Sign in
Healthcare India 2017 Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

La langue noire villeuse: après chimiothérapie

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;18:69. doi:10.11604/pamj.2014.18.69.4574

Received: 10/05/2014 - Accepted: 19/05/2014 - Published: 22/05/2014

Mots clés: Langue noire villeuse, chimiothérapie, CHOP

© Sihame Lkhoyaali et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/18/69/full

Corresponding author: Sihame Lkhoyaali, Department of Medical Oncology, National Institute of Oncology, Rabat Morocco (s.lkhoyaali@gmail.com)


La langue noire villeuse: après chimiothérapie

 

Sihame Lkhoyaali1,&, Hassan Errihani1

 

1Department of Medical Oncology, National Institute of Oncology, Rabat, Morocco

 

 

&Auteur correspondant
Sihame Lkhoyaali, Department of Medical Oncology, National Institute of Oncology, Rabat Morocco

 

 

Image en médecine

Nous rapportons le cas d'une patiente âgée de 70 ans, non tabagique hypertendue sous inhibiteur calcique, suivie pour un lymphome à grandes cellules B orbitaire ayant reçu une chimiothérapie à base de CHOP ( cyclophosphamide, adriamycine, vincristine, et prednisone ) ayant accusé après 2 cures à j15 de la 2ème cure de chimiothérapie , des douleurs au niveau de la langue , l'examen clinique trouve une coloration noirâtre au niveau de la langue correspondant à la langue noire villeuse ; un écouvillonnage de la langue et de la gorge ont été réalisés, le test de l'antigène streptococcique rapide ainsi que la culture étaient négatifs. Après un traitement à base de bains de bouche fait de bicarbonate de sodium l'évolution a été marquée par la disparition de la coloration noirâtre au bout de 4 semaines. La langue noire villeuse (Lingua Villosa nigra) correspond à un revêtement noir anormal sur la surface dorsale de la langue, les côtés et l'extrémité de la langue sont rarement impliqués, elle est causée par la desquamation défectueuse de la langue avec l'allongement et l'hypertrophie de la papille filiforme souvent liée à une infection par des germes ou le plus souvent par le candida albicans. Il s'agit d'une pathologie bénigne et spontanément résolutive.

Figure 1: aspect noiratre de la partie centrale de langue correspondant à la "langue noire villeuse"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved