Hémangiome vertébrale géant révélé par un traumatisme lombaire: à propos d’un cas
Abdelilah Mouhsine, Adil Essanhaji, El Mehdi Atmane, Radouane Rokhssi, B Ouchaib Kadiri, Mbark Mahfoudi, Abdelghani El Fikri
The Pan African Medical Journal. 2014;18:351. doi:10.11604/pamj.2014.18.351.2470

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Case report

Hémangiome vertébrale géant révélé par un traumatisme lombaire: à propos d’un cas

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;18:351. doi:10.11604/pamj.2014.18.351.2470

Received: 18/02/2013 - Accepted: 15/02/2014 - Published: 29/08/2014

Mots clés: Hémangiome vertébrale, compression médullaire, traumatisme lombaire

© Abdelilah Mouhsine et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/18/351/full

Corresponding author: Abdelilah Mouhsine, Service de Radiologie HMA, Marrakech, Maroc (abdelilahmouhsine@yahoo.fr)


Hémangiome vertébrale géant révélé par un traumatisme lombaire: à propos d’un cas

 

Abdelilah Mouhsine1,&, Adil Essanhaji2, El Mehdi Atmane1, Radouane Rokhssi1, B Ouchaib Kadiri2, Mbark Mahfoudi1, Abdelghani El Fikri1

 

1Service de Radiologie HMA, Marrakech, Maroc, 2Service de neurochirurgie HMA, Marrakech, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Abdelilah Mouhsine, Service de Radiologie HMA, Marrakech, Maroc

 

 

Résumé

L'hémangiome vertebral est une tumeur bénigne fréquente, c'est une lésion bénigne habituellement asymptomatique. Les formes évolutives résponsables de compression médullaire sont beaucoup plus rares, une surveillance clinique et radiologique est conseillé. Nous mettons en exergue à travers ce cas revelé par des signes de compression médullaire suite à une chute, l'intérêt de l'imagerie en coupes dans le diagnostic positif ; pour déceler les formes compliquées, et pour orienter l'attitude thérapeutique. Les formes neurologiques nécessitent une prise en charge neurochirurgicale.

 

 

Introduction

L'hémangiome vertebral est une tumeur bénigne relativement fréquente, d'origine malformative, constituée de vaisseaux sanguins néoformés de structure normale, sans shunt artério-veineux. Cette lésion bénigne demeure asymptomatique. Les formes évolutives résponsables de compression médullaire sont beaucoup plus rares, elles relévent d' une prise en charge neurochirurgicale.

 

 

Patient et observation

Patient de 54 ans avec ATCDs d'HTA suivie, présente suite a une chute un traumatisme lombaire. L'examen Clinique trouve un syndrome rachidien lombaire avec paraparésie cotée 2/5, un niveau sensitif ombilical, ROT abolish, des troubles sphincteriens (rétention urinaire). Le patient était exploré par une TDM suivie d'IRM lombaire, montraient une Fracture tassement du corps vertebral L5 avec recul du mur postérieur sur une lesion préexistante (hémangiome geant). Le patient a bénefécié d'une laminectomie decompressive suivie d'une radiothérapie complémentaire avec une dose totale de 35 grays. L'évolution Clinique était bonne.

 

 

Discussion

L'hémangiome vertebral est fréquent (10 pour cent des autopsies systématique) [1] et represente la fréquente des tumeurs bénignes vertebrales. Il est géneralement asymptomatique et il est découvert a l'occasion d'un examen réalisé à titre systématique ou suite a un traumatisme commme dans notre cas. Il se voit chez l'adulte jeune avec une discréte prédominance féminine, 2 femmes pour un homme [2]. La localisation dorsale est la plus fréquente de D3 à D9 [2]. La localisation lombaire dont nos rapportons un cas a été rarement décrite dans la littérature [3].

 

La symtomatologie clinique est le plus souvent représentée par une compression médullaire tel le cas de notre patient. Elle se manifeste plus rarement par des dorsalgies ou des radiculalgies [4]. La physiopathologie des signes neurologiques fait intervenir plusieurs paramétres. On géneral, il s'agit d'une extension épidurale, par contre les tassements vertebraux ou les hématomes compressifs n'intervient que rarement [4]. L'hémangiome vertebral agressif a un aspect typique sur les radiographies standards [5]. Il siége sur le corps vertébral qui est déminéralisé présentant des travées verticales réalisant l'aspect grillage caractéristique (Figure 1). L'étude TDM, lorsque l'aspect n'est pas typique, permet de préciser l'étendue de l'atteinte osseuse (pédicules, arc post) l'extension épidurale, l'hypervascularisation et le stroma tissulaire de la lésion [4].

 

Le développement de l'hémangiome entraine une ostéolyse de l'os spongieux normal qui aboutit secondairement au développement réactionnel des travées verticales. En scanner par coupes axiales, ce développement aboutit au classique aspect en «nid d'abeille» (Figure 2). L'IRM occupe une place importante par le fait qu'elle permet une analyse multiplanaire directe et représente un pouvoir de caractérisation tissulaire. L'aspect habituel est caractérisé par un hyper signal osseux T1 et T2 (Figure 3, Figure 4). Elle trouve son intérêt majeur dans le bilan d'extension au niveau épidural avec une bonne approche du retentissement sur les structures nerveuses. Le traitement est difficile est aucune attitude thérapeutique ne fait l'unanimité. Il fait appel à une radiothérapie, une embolisation associée ou non à une chirurgie ou une vertebroplastie percutanée.

 

 

Conclusion

L'hémangiome vertébral est une tumeur bénigne qui peut évoluée et provoquée des complications neurologiques graves, bien qu'aucun traitement ne soit nécessaire en présence des formes quiescentes, une surveillance clinique et radiologique est conseillée. Les formes douloureuses traduisent une évolutivité que la radiothérapie arrive généralement à enrayer. Les formes neurologiques nécessitent une prise en charge neurochirurgicale.

 

 

Conflits d’'intérêts

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d’intérêts.

 

 

Contributions des auteurs

Tous les auteurs ont contribué à la conduite de ce travail. Tous les auteurs déclarent également avoir lu et approuvé la version finale du manuscrit.

 

 

Figures



Figure 1: Rx standars lombosacré face: fracture tassement de L5

Figure 2:TDM en coupe axiale : fracture tassement L5 avec recul du mur post, image en nid d’abeille

Figure 3: IRM en coupes sagittales T1,T2: fracture tassement de L5 vertèbre hyperintense qui se rehausse après injection de gadolinium

Figure 4: IRM en coupes sagittales T1,T2: fracture tassement de L5 vertèbre hyperintense qui se rehausse après injection de gadolinium

 

 

Références

  1. Schmorl G, Junghanns H. The human spine in health and disease: Second american edition. New York and London, Grune and Stratton, 197. Google Scholar

  2. Laredo JD, Reizine D. Vertebral hemangioma. Radiology. 1986;161(1):183-189. PubMed | Google Scholar

  3. Benhamouda I, Tougouti MN. Compressive vertebral angiomas, a case report. Tunis Med. 1999;77(4): 236-241. PubMed | Google Scholar

  4. Cortet B, Coton A. Intéret de la vertebroplastie. Rev Rhum. 1994; 61: 16-22. PubMed | Google Scholar

  5. Chagon S, Valley C. Hémangiome diffuse. Emc Radiodiaqgnostic App Locomot 3-1489-A-10.1992.| Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved