Gliome du nerf optique révélé par un strabisme divergent
Hanan Hando, Mina Laghmari, Zouheir Hafidi, Rajae Daoudi
The Pan African Medical Journal. 2014;17:256. doi:10.11604/pamj.2014.17.256.3364

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Case report

Gliome du nerf optique révélé par un strabisme divergent

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;17:256. doi:10.11604/pamj.2014.17.256.3364

Received: 09/09/2013 - Accepted: 25/02/2014 - Published: 08/04/2014

Mots clés: Gliome, nerf optique, strabisme

© Hanan Hando et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/17/256/full

Corresponding author: Hanan Handor, Université Mohammed V Souissi, service d’ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre hospitalier universitaire, Rabat, Maroc (hhandor@yahoo.fr)


Gliome du nerf optique révélé par un strabisme divergent

 

Hanan Handor1, Mina Laghmari1, Zouheir Hafidi1, RajaeDaoudi1.

 

1Université Mohammed V Souissi, service d’ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre hospitalier universitaire, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Hanan Handor, Université Mohammed V Souissi, service d’ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre hospitalier universitaire, Rabat, Maroc

 

 

Résumé

Les gliomes des nerfs optiques sont des tumeurs rares qui s'observent essentiellement chez l'enfant. L'exophtalmie et le strabisme sont les principaux signes révélateurs de la maladie. La neuroimagerie et notamment l'imagerie par résonnance magnétique est d'un grand apport dans le diagnostic et le suivi de ces tumeurs. La prise en charge thérapeutique de ces gliomes fait appel à différents moyens : l'exérèse chirurgicale, la chimiothérapie, la radiothérapie ou l'abstention sous surveillance. Les indications doivent être discutées au cas par cas.

 

 

Introduction

Les gliomes des nerfs optiques sont des tumeurs rares qui s'observent essentiellement chez l'enfant. L'exophtalmie et le strabisme sont les principaux signes révélateurs de la maladie. Nous rapportons à ce juste titre un cas de gliome des nerfs optiques révélé par un strabisme divergent.

 

 

Patient et observation

Il s´agit d´un garçon âgé de 8 ans, né de parents consanguins, suivi depuis l´âge de 2 ans pour un strabisme divergent précoce. L´enfant est traité par correction optique totale et rééducation de l´amblyopie jusqu´à l´âge de 6 ans. Devant la non amélioration de son état il nous a été adressé pour prise en charge. L´examen ophtalmologique a noté un strabisme divergent à grand angle constant sur l´oeil droit avec une exophtalmie modérée (Figure 1 A). L'acuité visuelle corrigée était réduiteà compte les doigts de près à droite et à 3/10 àgauche. L'examen du fond d'oeil a mis en évidence une atrophie optique droite (Figure 1 B). L'examen somatique a retrouvé des taches café au lait au niveau du dos. Une IRM a été demandée révélant un aspect de gliome des deux nerfs optiques (Figure 1 C) associés à de nombreuses lésions infra et supratentorielles très évocatrices de foyers gliomateux cérébraux (Figure 1 D). L´enfant a été adressé en neurochirurgie pour prise en charge. L´abstention thérapeutique a été préconisée avec surveillance régulière.

 

 

Discussion

Les gliomes du nerf optique sont des tumeurs rares qui s'observent essentiellement chez l'enfant [1]. L'atteinte bilatérale des nerfs optiques est considérée comme une caractéristique de ces gliomes dans le cadre de la neurofribromatose de type I (NF1) [2] comme c'est le cas de notre patient. L'exophtalmie et le strabisme sont souvent révélateurs de la maladie. L'imagerie par résonnance magnétique est un examen clé dans l'exploration de ces gliomes. Elle permet non seulement d'étudier les nerfs optiques mais aussi de rechercher une éventuelle extension de ces gliomes à l'orbite, au chiasma et aux structures intracrâniennes particulièrement en cas d'association à une NF1 [3]. Elle a aussi l'avantage d'être mois irradiante comparée à la tomodensitométrie. La prise en charge thérapeutique va de la simple surveillance clinique et radiologique, à un traitement chirurgical ou une chimiothérapie ou radiothérapie. Les indications thérapeutiques sont discutées au cas par cas et ceci en fonction de l'acuité visuelle, du degré d'exophtalmie et de l'extension de la tumeur [4].En cas de NF1 la radiothérapie est formellement contre indiquée du fait des complications qu'elle peut entraîner [5].Dans notre cas, l'abstention thérapeutique avec surveillance clinique et radiologique a été préconisée. Ces contrôles se font tous les six mois, nous n'avons pas noté à ce jour de progression des lésions. Selon Tow et al, le pronostic des gliomes des voies optiques associés à une NF1 semblentêtre meilleur [6].

 

 

Conclusion

A travers cette observation nous soulignons l'importance de réaliser régulièrement un examen du fond d'oeil devant tout strabisme précoce notamment divergent. Le moindre doute sur une atteinte organique doit faire réaliser une neuro imagerie afin de ne pas méconnaitre une pathologie qui évolue à bas bruit et qui risque de compromettre non seulement le pronostic fonctionnel mais aussi le pronostic vital.

 

 

Conflits d’intérêts

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d'intérêts.

 

 

Contributions des auteurs

Tous lea auteurs ont également contribue à la redaction de ce manuscrit. Tous les auteurs ont lu et approuvé la version finale du manuscrit.

 

 

Figures

Figure 1: A: strabisme divergent et exophtalmie droite; B) atrophie optique au fond d’œil (flèche); C) IRM en coupe axiale objectivant une hypertrophie des deux nerfs optiques (flèches); D) IRM en coupe axiale objectivant des anomalies de signal au niveau du mésencéphale (flèche)

 

 

Références

  1. Binning MJ, Liu JK, Kestle JR, Brockmeyer DL, Walker ML. Optic pathway gliomas: a review. Neurosurg Focus. 2007; 23(5):E2. PubMed | Google Scholar

  2. Marchal JC, Civit T. Neurosurgical concepts and approaches for orbitaltumours. AdvTech Stand Neurosurg. 2006; 31:73-117. PubMed | Google Scholar

  3. Barnes PD, Robson CD, Robertson RL, Poussaint TY. Pediatric orbital andvisual pathway lesions. Neuroimaging Clin N Am. 1996; 6(1):179-198. PubMed | Google Scholar

  4. Lenaa G, Pech-Gourg G, Scavarda D, Klein O, Paz-Paredes A. Gliome du nerf optique chez l'enfant. Neurochirurgie. 2010; 56(2-3):249-256. PubMed | Google Scholar

  5. Sharif S, Ferner R, Birch JM, Gillepsie JE, Gattamaneni HR, Baser ME et al. Secondprimarytumors in neurofibromatosis 1 patients treated for opticglioma: substantialrisksafterradiotherapy. J Clin Oncol. 2006; 24(16):2570-257. PubMed | Google Scholar

  6. Tow SL, Chandela S, Miller NR, Avellino AM. Long-term outcome in childrenwith gliomas of the anterior visual pathway.PediatrNeurol. 2003; 28(4):262-270. PubMed | Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved