Lymphome cutané primitif anaplasique à grandes cellules se présentant comme un nodule solitaire
Fadwa Tbatou, Badredine Hassam
The Pan African Medical Journal. 2013;15:51. doi:10.11604/pamj.2013.15.51.2809

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Lymphome cutané primitif anaplasique à grandes cellules se présentant comme un nodule solitaire

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2013;15:51. doi:10.11604/pamj.2013.15.51.2809

Received: 08/05/2013 - Accepted: 09/05/2013 - Published: 10/06/2013

Mots clés: Lymphome anaplasique, radiothérapie, lymphome cutané

© Fadwa Tbatou et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/15/51/full

Corresponding author: Fadwa Tbatou, Service de Dermatologie et Vénéréologie, CHU Ibn Sina-Rabat, Maroc (fadwa.tbatou@gmail.com)


Lymphome cutané primitif anaplasique à grandes cellules se présentant comme un nodule solitaire

 

Fadwa Tbatou1,2,&, Badredine Hassam1,2

 

1Service de Dermatologie et Vénéréologie, CHU Ibn Sina-Rabat, Maroc, 2Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat- Université MohammedV Souissi-Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Fadwa Tbatou, Service de Dermatologie et Vénéréologie, CHU Ibn Sina-Rabat, Maroc

 

 

Image en médecine

Le lymphome anaplasique à grandes cellules est une forme de lymphome T cutané se caractérisant par la présence de cellules tumorales anaplasiques, pléomorphes ou immunoblastiques exprimant pour la majorité d'entre elles (plus de 75%) l'antigène CD30. Il se présente sous forme de nodules unique ou multiples localisés ou sous forme de plaques chez le sujet âgé. L'étape initiale de la prise en charge consiste à distinguer un lymphome strictement cutané d'un lymphome systémique secondairement cutané. Le traitement repose sur la surveillance clinique, la radiothérapie, l'exérèse chirurgicale et la chimiothérapie en cas de lymphome disséminé ou de localisations extracutanées. Nous rapportons l'observation d'un patient de 65 ans qui présentait depuis 6 mois un nodule ulcéré et douloureux de l'avant-bras. Cliniquement, il mesurait 2,5cm de diamètre, avait des limites nettes, une surface érythémateuse ulcérée et était fixe par rapport au plan profond. La peau périlésionnelle était souple. On ne retrouvait pas de lésions similaires, d'adénopathies périphériques ni d'hépatosplénomégalie. Nous avons évoqué les diagnostics de leishmaniose cutanée, de carcinome épidermoïde et de mélanome achromique. L'étude histologique de la pièce d'exérèse chirurgicale était en faveur d'un lymphome anaplasique à grandes cellules CD30+. L'échographie ganglionnaire, la TDM thoraco-abdomino-pelvienne et la biopsie ostéo-médullaire n'avaient pas montré de localisations extra-cutanées. Le diagnostic retenu était celui d'un lymphome T cutané à grandes cellules anaplasiques CD30+ stade T1aN0M0. Le traitement complémentaire consistait en une radiothérapie sur le site du nodule permettant une guérison sans récidive à 2,5 ans.

Figure 1: nodule ulcéré de l'avant-bras

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved