Pemphigus végétant: à propos d’un cas
Sanaa Lemtibbet, Badreddine Hassam
The Pan African Medical Journal. 2013;14:101. doi:10.11604/pamj.2013.14.101.2478

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Pemphigus végétant: à propos d’un cas

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2013;14:101. doi:10.11604/pamj.2013.14.101.2478

Received: 18/02/2013 - Accepted: 19/02/2013 - Published: 13/03/2013

Mots clés: Pemphigus végétant, pemphigus vulgaire, lésion cutanée, IgG

© Sanaa Lemtibbet et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/14/101/full

Corresponding author: Sanaa Lemtibbet, Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc (sanalem@hotmail.fr)


Pemphigus végétant: à propos d’un cas

 

Sanaa Lemtibbet1,&, Badreddine Hassam1

 

1Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Sanaa Lemtibbet, Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc

 

 

Image en médecine

Le pemphigus végétant est considéré comme une forme rare du pemphigus vulgaire, caractérisée par une atteinte des plis et un aspect végétant des lésions par endroit. Nous rapportons le cas d'un patient de 28 ans qui présentait depuis 2 mois des lésions érosives et bulleuses du gland et de la région inguinale, prenant un aspect végétant et augmentant progressivement de taille avec apparition par la suite de nouvelles lésions intéressant les creux axillaires et le tronc associé à une conjonctivite, une chéilite et des érosions endobuccales. Une biopsie cutanée réalisée objectivait un clivage suprabasale avec acantholyse, associés à une papillomatose intense aboutissant à la formation de végétations. L'immunofluorescence directe montrait un dépôt d'IgG à la surface des kératinocytes en "maille de filet" et enfin l'immunofluorescence indirecte révélait la présence d'anticorps anti-substance intercellulaire positifs à 640 UI/ml, confirmant ainsi le diagnostic de pemphigus végétant. Sur le plan thérapeutique, on a mis le patient sous corticothérapie générale : Prédnisone à raison de 2mg/kg/j associée à des soins locaux. L'évolution était marquée par une rémission complète au bout de 2 mois d'où la dégression progressive de la corticothérapie de 10% de la dose totale tous les 10 jours sans rechute.

Figure 1: placard végétant, papillomateux, suintant et fétide de la région inguinale associé à des érosions au niveau du gland

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved