Article abstract


Introduction: le virus de l'hépatite C (VHC) a plusieurs manifestations extra hépatiques parmi lesquelles la cryoglubulinémie. La cryoglobulinémie se définit par la présence anormale dans le sang d'une ou plusieurs protéines (cryoglobuline) pouvant précipiter au froid.

 

Méthodes: nous avons mené une étude transversale et analytique dans le service du laboratoire de biologie et l'unité d'hépatologie de l'Hôpital Général de Douala (HGD) pendant une durée de 6 mois. Etaient inclus dans le travail tous les patients acceptant de participer et porteurs d'un anticorps anti VHC avec ou sans traitement. Les cryoglobulines étaient recherchés par la méthode de Biuret et la classification était réalisée par une immunoélectrophorèse de Brouet. Une analyse multivariée a été réalisée, des facteurs de confusion tels que l'âge, le sexe et la durée après dépistage du VHC ont été ajustés.

 

Résultats: nous avons inclus 116 patients. L'âge moyen était de 58,47 ± 9,95 ans. Le sexe masculin représentait 50,86% des cas. L'arthralgie était présente dans 69,80% des cas. La cryoglubiline était présente chez 63,80% des cas. Apres ajustement, le sexe féminin (ORa =2,18; IC à 95% [0,97-4, 90]; p= 0,059), l'asthénie seule (ORa =2,45; IC à 95% [1,04-5,80]; p= 0,041), l'asthénie couplée à l'arthralgie (ORa =2,84; IC à 95% [1,13-7, 10]; p= 0,026) et la présence de l'ARN du VHC (ORa =2,84; IC à 95% [1,13-7, 10]; p= 0,028) étaient des facteurs indépendamment associés à la présence de cryoglobuline.

 

Conclusion: la prévalence de la cryoglobubine est élevée chez les patients porteurs de l'Ac anti VHC à l'HGD. Elle est recherchée par les méthodes biologiques simples. La recherche de cryoglobuline chez les patients porteurs du VHC est essentielle dans un pays à ressource limité.


English abstract

Introduction: hepatitis C virus (HCV) has several extra-hepatic manifestations including cryoglubulinemia. Cryoglobulinemia is defined as the abnormal presence in the blood of one or several proteins (cryoglobulins) that can precipitate at low temperatures. Method: we conducted a cross-sectional analytical study in the Laboratory of Biology and in the Unit of Hepatology of the General Hospital in Douala (HGD) over a period of 6 months. All patients agreeing to participate to the study and with anti-hepatitis-C antibodies under treatment or not were enrolled. Cryoglobulins were detected using biuret method and the classification was performed using Brouet immunoelectrophoresis. A multivariate analysis was conducted, confounding factors such as age, sex and the length of time after Hepatitis C Virus screening were adjusted. Results: the study enrolled 116 patients. The average age of patients was 58.47±9.95 years. Male sex accounted for 50,86% of cases. Arthralgia was found in 69.80% of cases. Cryoglobulin was found in 63.80% of patients. After adjustment, female sex (OR =2.18; CI 95% [0,97-4,90]; p= 0.059), asthenia alone (OR =2.45;CI 95% [1,04-5,80]; p= 0.041), asthenia combined with arthralgia (OR =2.84;CI 95% [1,13-7, 10]; p= 0.026) and the presence of HCV RNA (OR =2.84;CI 95% [1,13-7,10]; p= 0.028) were factors independently associated with the presence of cryoglobulin. Conclusion: the prevalence of cryoglobubin is high in patients with anti-hepatitis-C antibodies at the HGD. Simple biological methods are used to detect it. Cryoglobulin test in patients with HCV is essential in resource-limited countries.

Key words: Hepatitis C virus(HCV), cryoglobulin, limited resources, Biuret method, Cameroon