Article abstract


Le trouble psychotique partagé ou Folie à deux (FD) est une entité rare et controversée qui pose des problèmes d’ordre phénoménologique, nosographique et psychopathologique. Elle interroge la nature du délire et sa survenue en dehors d’une structure psychotique ainsi que la question de la contagion du symptôme en psychiatrie. Nous proposons l’analyse sémiologique d’un cas intrafamilial de Folie à deux, cas dont la particularité clinique est le partage de symptômes délirants mais aussi d’éléments psychotiques non délirant (déficitaires). A travers quoi nous revenons sur les caractéristiques épidémiologiques et les facteurs communs avec les autres cas rapportés dans la littérature dans différentes cultures. Nous dressons ensuite l’historique de l’entité et son évolution au fil des classifications depuis sa première description par Legrand jusqu’au DSM 5. Et de là, nous soulignons le caractère insuffisant d’une approche purement descriptive et mettons l’accent sur le lien possible avec d’autres situations cliniques plus fréquentes avec comme point commun la transmission entre deux ou plusieurs personnes de symptômes psychiques. Puis, nous proposons une réflexion psychopathologique qui s’axe essentiellement sur le partage du symptôme et non sa nature tout en interrogeant la fonction du délire au sein d’un couple délirant.


English abstract

Shared Psychotic Disorder or Folie à deux is a rare and controversial entity that raises phenomenological, nosographic and psychopathological issues. It questions the nature of dilusion and its occurrence outside the psychotic structure and also the issue of symptoms contagion in psychiatry. We offer a semiological analysis of an intrafamilial case of Folie à deux, a case with the clinical specificity of sharing not only delusional symptoms but also non-delusional psychotic elements. We then dig back in the epidemiological characteristics and common factors to other reported cases in the literature of different cultures. Then we draw a history of the entity and its evolution over the classifications since its first description by Legrand to the DSM 5. From here, we emphasize the insufficiency of a purely descriptive approach and focus on the possible link with other more common clinical situations of mental symptoms transmission between two or more persons. Then, we propose a psychopathological reflection that essentially targets the sharing of the symptom rather than its nature while questioning the function of the delusion in a delusional couple.

Key words: Folie à deux, shared psychotic disorder, hysterical delirium