Article abstract


Plusieurs facteurs prédisposent à la survenue d'un décollement de rétine rhegmatogène, notamment la chirurgie de cataracte, la myopie, les lésions dégénératives de la périphérie rétinienne ainsi que la notion de traumatisme oculaire. L'objectif de notre étude est de comparer les résultats anatomiques et fonctionnels des deux techniques chirurgicales (Ab interno Vs Ab externo) au sein de notre structure. Il s'agit d'une étude descriptive rétrospective, réalisée au sein du service d'ophtalmologie du CHU Mohamed VI de Marrakech, étalée sur 3 ans, allant de janvier 2013 à décembre 2015, comparant deux groupes d'étude , le premier groupe opéré par voie externe (Cryo application des déhiscences avec une indentation épi sclérale) et le 2ème opéré par voie endo-oculaire. Le groupe A ou groupe ab externo était constitué de 26 yeux (26 patients) contre 22 yeux (22 patients) dans le groupe B ou groupe vitrectomie avec tamponnement interne. Dans le groupe ab externo, l'âge moyen était de 54,92 ans contre 51,64 ans dans le groupe ab interno, avec une légère prédominance masculine dans les 2 groupes. La réapplication rétinienne après la 1ère intervention était obtenue chez les deux groupes sans différence significative, aux alentours de 80,76% chez les patients du groupe A versus 81,82% du deuxième groupe. Les causes d'échec dans les deux groupes étaient dues à la présence d'une prolifération vitréorétinienne avancée (4 cas), d'une déchirure de novo (3 cas) et de déchirures non vues à l'examen initial (2 cas). Tous ces cas ont été repris par un abord ab interno, consistant chez les patients du groupe A en une vitrectomie complète avec révision de l'indentation +/- pelage de membrane limitante interne avec tamponnement interne par gaz et chez les patients du groupe B en un complément de vitrectomie avec dissection de la PVR et un tamponnement interne par huile de silicone. Après un recul moyen de 12 mois, l'acuité visuelle finale de nos patients était sans différence significative entre les 2 groupes, avec plus que le tiers des patients avaient retrouvé une acuité visuelle entre 1/10 et 5/10, aux alentours de 34,61% au niveau du groupe ab externo, et 36,36% pour le groupe ab interno. Certes, avec les avancées technologiques en terme de vitrectomie, la tendance actuelle est la chirurgie endo oculaire, cependant la chirurgie ab-externo garde sa place principalement lors des DR avec des déchirures visibles, bien accessibles à l'indentation sans prolifération vitréorétinienne avancée (PVR A-Bà).


English abstract

Several factors predispose to the occurrence of rhegmatogenous retinal detachment, including cataract surgery, myopia, and degenerative lesions of the peripheral retina as well as eye trauma. This study aims to compare the anatomical and functional outcome of the two surgical techniques (AB interno vs AB externo) in our Hospital. We conducted a descriptive, retrospective study in the Department of Ophthalmology at the University Hospital Mohamed VI in Marrakech, over a period of 3 years, ranging from January 2013 to December 2015. During the study period we compared two groups of people: the first group undergoing surgery by an external approach (cryoapplication of the dehiscences with episcleral indentation) while the second undergoing surgery by endo-ocular approach. Group A or AB externo group included 26 eyes (26 patients) while Group B or vitrectomy with internal tamponade group included 22 eyes (22 patients). In the AB externo group, the average age was 54.92 years against 51.64 years in the AB interno group, with a slight predominance of males in both groups. After the first surgery, retinal reapplication was obtained in both groups with no significant difference, (about 80.76% in Group A versus 81.82% of the second group). In both groups failure was caused advanced vitreoretinal proliferation (4 cases), de novo breaks (3 cases) and breaks which had not been detected on first examinations (2 cases). All these cases underwent reoperation by AB interno approach: patients of group A underwent complete vitrectomy with revision of the indentation +/- internal limiting membrane peeling with internal gas tamponade while patients of group B underwent complementary vitrectomy with dissection of proliferative vitreoretinopathy (PVR) and an internal tamponade with silicone oil. After a mean follow-up period of 12 months, there was no significant difference in visual acuity between the 2 groups, with more than one third of the patients who had regained visual acuity between 1/10 and 5/10 (about 34,61% in AB externo group and 36,36% in AB interno group). Given the technological advances in vitrectomy, the current trend is the endo-ocular surgery however ab-externo surgery is mainly used in the treatment of retinal detachment with visible breaks which can be easily treated with indentation without advanced vitreoretineal proliferation (PVR A-B).

Key words: Retinal detachment, pseudophakic, vitrectomy, scleral buckle