Article abstract


La thrombose veineuse cérébrale (TVC) est rare chez l'enfant. Sa présentation clinique et ses étiologies sont variables. Le pronostic des patients reste redoutable devant le risque de décès et des séquelles neurosensorielles. L'objectif était d'étudier le profil clinique, radiologique et étiologique des TVC de l'enfant, et évaluer l'intérêt du traitement anti thrombotique. L'étude rétrospective menée au service de pédiatrie et de réanimation pédiatrique au CHU Med VI de Marrakech, Maroc, sur une période de 9 ans 10 mois (janvier 2008 à octobre 2018), colligeant tous les cas de TVC confirmés à l'imagerie, ayant un âge entre 1 mois et 15 ans. Nous avons recensé 12 cas. L'âge moyen était de 6,4 ans. Le sexe ratio était de 1.4. Le mode de début était aigu dans 7 cas. Les principales présentations cliniques étaient les convulsions (7 cas), les signes neurologiques focaux (7 cas), et les signes d'hypertension intracrânienne (HTIC) (6 cas). La tomodensitométrie (TDM) et / ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM), ont révélé une atteinte du réseau veineux superficiel dans 8 cas, étendue dans 3 cas. L'étiologie était infectieuse chez 6 patients avec un cas de déshydratation, deux cas de maladie de système et une homocystinurie. Cependant, l'étiologie restait inconnue chez deux patients. Le traitement anti-thrombotique instaurait chez 7 enfants, avait permis une bonne évolution clinico-radiologique dans 5 cas. Le décès était survenu chez 2 enfants, et 3 autres avaient des séquelles neurologiques. Les TVCs chez l'enfant sont caractérisées par la grande diversité de leur présentation clinique et de leurs étiologies. L'impact des anticoagulants a été prouvé malgré l'absence de protocole thérapeutique standardisé.


English abstract

Cerebral venous thrombosis (CVT) is rare in children. Its clinical features and its cause vary. Prognosis is dreadful due to the risk of death and neurosensory sequelae. This study aims to examine the clinical, radiological and etiological profile of CVTs in children and to evaluate the role of antithrombotic treatment. We conducted a retrospective study in the Department of Paediatrics and Paediatric Resuscitation at the Center Hospital University Mohammad VI (CHU) in Marrakech, Morocco, over a period of nine years and ten months (January 2008-October 2018). We collected data from the medical records of all patients aged between 1 months and 15 years with CVT confirmed by imaging. We listed 12 cases of CVT. The average age of patients was 6.4 years. Sex ratio was 1.4. Acute onset occurred in 7 cases. The main clinical features of CVT included seizures (7 cases), focal neurologic signs (7 cases) and signs of intracranial hypertension (IH) (6 cases). CT scan and/or magnetic resonance imaging (MRI) revealed an involvement of the superficial venous network in 8 cases and extended venous involvement in 3 cases. In six cases CVT was caused by an infection, with a case of dehydration, two cases of systemic disease and a case of homocystinuria. However, the cause of the disease was unknown in two patients. Seven children were treated with antithrombotic therapy with good clinico-radiological outcome in 5 cases. Two children died and 3 others had neurological sequelae. In children, CVTs are characterized by a vast variety of clinical features and causes. The effect of anticoagulant therapy was demonstrated despite the absence of a standardized therapeutic protocol.

Key words: Antithrombotic, child, imaging, cerebral venous thrombosis