Article abstract


Ce travail rapporte une série de sept cas de fractures de l’extrémité inférieure du fémur traitées par enclouage centromédullaire rétrograde au service de traumatologie orthopédie au centre hospitalier Ibn Sina durant la période du 30/05/2010 au 30/04/2015. L’âge moyen de nos patients est de 54 ans avec une légère prédominance Masculine (57,1%). Les accidents de la voie publique ont représenté la principale étiologie (71,4%) et le côté droit était le plus touché (57,1%). Sur le plan opératoire, le délai moyen de l'intervention était de 2 jours. La rachi anesthésie a été réalisé dans cinq cas. La durée moyenne d’hospitalisation était de 5 jours. L’ensemble de nos patients ont consolidé dans un délai moyen de 4 mois, avec un cas de retard de consolidation à 6 mois. Nous avons obtenu de bons résultats fonctionnels avec une flexion moyenne du genou à 120°, avec un seul cas de flexion limité à 90°. Dans notre série, on avait constaté un seul cas de retard de consolidation et un seul cas de pseudarthrose. Nous n’avons noté aucun décès ni sepsis superficiel ou profond, ni complication thromboembolique ou embolie graisseuse, nos résultats étaient en général satisfaisants, ce qui nous donne le droit de dire que l’enclouage rétrograde du fémur reste une technique d’ostéosynthèse qui a toute sa place dans le traitement chirurgical des fractures distales du fémur.


English abstract

We report a series of seven cases of fractures of the distal end of the femur treated by retrograde centro-medullary nailing in the Orthopedic-Trauma Department at the Hospital Ibn Sina over the period 30/05/2010 - 30/04/2015. The average age of patients was 54 years, with a slight male predominance (57,1%). Road traffic accidents were the main cause of these fractures (71.4%) and they mostly affected the right side of body (57,1%). From a surgical point of view, the mean time between symptom onset and treatment initiation was 2 days. Spinal anesthesia was performed in five cases. The average length of stay in hospital was 5 days. The mean time of consolidation was 4 months in all patients, there was only one case of delayed consolidation (6 months). Patients had good functional outcomes with mean knee flexion 120°, with only one case of limited flexion 90°. There was one case of consolidation delay and one case of pseudarthrosis. No deaths, or superficial or deep sepsis, or thromboembolic complications or fat embolism were registered. In general we had satisfactory outcomes. Our study highlights that retrograde femoral nailing is an essential osteosynthesis technique for the surgical treatment of the distal femur fractures.

Key words: Fracture, distal femur, osteosynthesis, retrograde nailing