Article abstract


Chez les patients infectés par le VIH, la maladie thromboembolique est une complication dont le risque est accru. En Côte d'Ivoire, dans le service de référence de prise en charge médicale des personnes atteintes du VIH/SIDA, aucune étude n'a été menée sur la question. L'objectif de notre étude est de décrire les manifestations thromboemboliques colligées dans le Service des Maladies Infectieuses et Tropicales (SMIT) chez les patients infectés par le VIH, traités ou non par les antirétroviraux. Il s'est agi d'une étude rétrospective des dossiers de patients infectés par le VIH, hospitalisés, et présentant une thrombose veineuse profonde (TVP), artérielle et/ou une embolie pulmonaire de la période de Janvier 2005 à juillet 2015. Le diagnostic a été posé par l'écho-Doppler des vaisseaux et/ou l'angioscanner thoracique. L'analyse a porté sur les aspects diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs. Les dossiers de 36 patients dont 23 femmes (64%), sex-ratio H/F à 0,57, et âge moyen de 43±12 ans ont été retenus. Les thromboses veineuses profondes (TVP) ont été retrouvées chez 26 (72,2%) patients, des embolies pulmonaires (EP) chez neuf (25%) patients, une thrombose artérielle chez un patient (2,8%). La TVP était unilatérale dans 81% des cas et plus située à gauche (77%). L'EP était unilatérale et à droite dans 100% des cas et la thrombose artérielle était bilatérale dans 2,7% des cas. Chez les patients atteints de TVP, la veine fémorale (39%) et la veine poplitée (35%) étaient les sièges plus fréquents de thrombose. L'EP concernait les artères pulmonaires dans 77,8% des cas et la thrombose artérielle concernait les carotides internes gauche et droite. La majorité des patients était sous traitement antirétroviral (69%). Les infections opportunistes fréquemment associées étaient les candidoses orales (31%) et la tuberculose (33%). L'évolution a été marquée par neuf décès (25%). Cette étude rapporte une fréquence élevée des TVP au cours de l'infection à VIH. D'autres études s'avèrent nécessaires pour mieux appréhender le rôle du VIH dans la survenue de la maladie thromboembolique.


English abstract

In HIV-infected patients thromboembolic disease is a complication linked to heightened risk. In Ivory Coast no study has been conducted on HIV-infected patients treated in HIV Services. The aim of our study is to describe HIV-associated thromboembolic manifestations in patients treated or untreated with antiretroviral drugs whose data were collected in the Infectious and Tropical Diseases Service (ITDS). We conducted a retrospective study by reviewing the medical records of HIV-infected patients hospitalized with deep vein thrombosis (DVT), arterial thrombosis and/or pulmonary embolism over the period January 2005-July 2015. Diagnosis was based on doppler ultrasound of vessels and/or on thoracic angioscanner. Diagnostic, therapeutic and evolutionary features of thromboembolic manifestations in these patients were analyzed. The medical records of 36 patients, including 23 women (64%), with a sex-ratio M/F of 0.57 and an average age of 43±12 years were selected. Deep venous thrombosis (DVT) was found in 26 (72.2%) patients, pulmonary embolism (PE) in 9 (25%) patients and arterial thrombosis in 1 patient (2.8%). DVT was unilateral in 81% of cases and predominantly left-sided in 77% of cases. PE was unilateral and right-sided in 100% of cases while arterial thrombosis was bilateral in 2.7% of cases. In patients with DVT, the femoral vein (39%) and the popliteal vein (35%) were most commonly affected by thrombosis. PE involved the pulmonary arteries in 77.8% of cases while arterial thrombosis involved the left and right internal carotid. The majority of patients was under antiretroviral treatment (69%). The most commonly associated opportunistic infections included oral candidiasis (31%) and tuberculosis (33%). Nine patients died (25%). This study highlights high rates of DVT in HIV-infected patients. Other studies are necessary to better understand the role of HIV in the occurrence of thromboembolic disease.

Key words: Thromboembolic disease, HIV, West Africa