Article abstract


Le diabète est un puissant facteur de risque cardio-vasculaire indépendant. Les auteurs se proposent de décrire les anomalies électrocardiographiques et échocardiographiques observées chez les diabétiques de type 2 suivis dans le département de médecine du CHUSS. Une étude transversale descriptive a été réalisée d’avril à septembre 2014 incluant tous les diabétiques de type 2 consentants. Tous ont bénéficié d’un recueil de données cliniques, d’une électrocardiographie et d’une échocardiographie doppler. Un total de 155 diabétiques a été enquêté. L’âge médian de la population était de 55 ans (IIQ: 47-64) à prédominance féminine (Sex ratio 0,5). Les anomalies électrocardiographiques étaient représentées par les troubles de la repolarisation (31%) et les troubles du rythme auriculaire (16,12%). Sur le plan échocardiographique, l’hypertrophie du ventricule gauche (VG) était rapportée dans 20,64%. L’oreillette gauche était dilatée dans 14,19%, une dilatation VG dans 1,3% des cas. Une altération de la fraction d’éjection VG était notée dans 3,87% des cas. Les entités nosologiques étaient représentées par la cardiomyopathie hypertensive dans 27 cas (54%), la cardiopathie ischémique dans 19 cas (38%), la cardiomyopathie dilatée dans 2 cas (4%) et la cardiomyopathie diabétique dans 2 cas (4%). L’insuffisance cardiaque était notée dans 22 cas (44%) indépendamment de l’atteinte cardiaque présentée. Les anomalies électrocardiographiques et échocardiographiques sont fréquentes dans la population de diabétique de type 2 au CHUSS de Bobo-Dioulasso. Une meilleure collaboration entre cardiologues et diabétologues et la mise en place d’un plateau technique adéquat de dépistage serait un préalable pour une meilleure stratification du risque cardiaque dans cette population.


English abstract

Diabetes is a powerful independent cardiovascular risk factor. The aim of this study is to describe the electrocardiographic and echocardiographic abnormalities observed in patients with type 2 diabetes treated in the Department of Medicine at the University Hospital in Bobo-Dioulasso. We conducted a descriptive cross-sectional study of all patients with type 2 diabetes who gave consent from April to September 2014. We gathered clinical data from all the patients. They, moreover, underwent electrocardiography and doppler echocardiography. A total of 155 diabetics were investigated. The average age of patients was 55 years (IQR: 47-64) with a female predominance (sex ratio 0.5). Electrocardiographic abnormalities included repolarization abnormalities (31%) and atrial rhythm disorders (16,12%). Echocardiographic examination showed left ventricular hypertrophy (LVH) in 20,64% of cases. Left atrium was dilated in 14.19% of cases, LV was dilated in 1.3% of cases. Abnormal left ventricular ejection fraction was detected in 3.87% of cases. Nosological entities included hypertensive heart disease in 27 cases (54%), ischemic heart disease in 19 cases (38%), dilated cardiomyopathy in 2 cases (4%) and diabetic cardiomyopathy in 2 cases (4%). Heart failure was detected in 22 cases (44%) independently from cardiac impairment. Electrocardiographic and echocardiographic abnormalities are frequent in type 2 diabetes population at the University Hospital in Bobo-Dioulasso. Improved cooperation between cardiologists and diabetologists as well as the establishment of adequate technical screening equipment would be prerequisite for better cardiac risk stratification in this population.

Key words: Type 2 diabetes, electrocardiography, echocardiography, Burkina Faso