Article abstract


Introduction: le sang transfusé à Bukavu est sélectionné par des tests de diagnostic rapide (TDR). Ces tests sont réalisés facilement sans moyens techniques importants. L'objectif de ce travail était d'évaluer la qualité virologique du sang qualifié comme transfusable par ces tests rapides.

 

Méthodes: pendant un mois, dans 5 formations sanitaires, un échantillon de sang était prélevé dans un tube sec de 4ml sur chaque poche de sang. Une contre analyse était faite sur chaque échantillon par les tests rapides et par Elisa.

 

Résultats: trois cent douze échantillons ont été colligés; 5 échantillons étaient positifs à l'un ou l'autre marqueur virologique alors que 307 échantillons étaient négatifs à tous les tests. L'Elisa des 307 échantillons négatifs aux TDR avait révélé 15 autres prélèvements positifs dont 3 échantillons positifs au VIH, 3 au VHC et 9 au VHB. En plus, l'Elisa a confirmé certains cas positifs aux TDR et en a infirmé d'autres. La sensibilité et la valeur prédictive positive pour les tests de diagnostics rapides étaient très basses. La fiabilité de ces tests était satisfaisante, moyenne ou faible.

 

Conclusion: le sang qualifié par les TDR présente un risque infectieux viral non négligeable. L'usage de tests plus fiables et plus performants s'avère nécessaire dans notre milieu.


English abstract

Introduction: in Bukavu, transfused blood is selected using rapid diagnostic tests (RDTs). These tests are easily performed without specialized equipments. This study aims to evaluate the virological quality of transfused blood assessed using rapid diagnostic tests. Methods: a blood sample was drawn from a blood bag and collected in a 4ml dry tube in 5 Health Care Facilities over a month. Counter analysis was performed on each sample using rapid tests and ELISA. Intrinsic and extrinsic values were calculated. Cohen’s kappa coefficient was used to evaluate the reliability of RDT compared with ELISA. Results: three hundred and twelve samples were collected; 5 samples were positive for one or the other virologic marker while 307 samples were negative in all the tests. However Elisa showed, out of the 307 samples which were RDT test negative, 15 other positive samples including 3 samples positive for HIV, 3 for HCV and 9 for HBV. In addition, ELISA validated some RDT-positive samples and contradicted other results. Sensitivity and positive predictive value from rapid diagnostic tests were very low. The reliability of these tests was satisfactory, medium or low. Conclusion: blood assessed using RDTs poses a non negligible risk of viral infections. This study highlights the need for more reliable and efficient tests in our Health Care Facilities.

Key words: Transfusion, virological quality, Bukavu, Democratic Republic of Congo