Article abstract


Bien que les réanimations ne comprennent en général qu’une faible proportion des lits hospitaliers; elles constituent la scène d’une forte proportion des infections nosocomiales La gestion du risque infectieux en réanimation constitue aujourd’hui une priorité; l’un des axes stratégiques prioritaires est la mise en place d’un système de surveillance épidémiologique. Nos objectifs étaient de déterminer l’incidence et les Aspects Cliniques afin d’identifier les facteurs de risque. Il s’agit d’une étude descriptive longitudinale d’incidence incluant les patients ayant dépassés 48 heures dans le service de réanimation polyvalente à l’hôpital Ibn El Jazzar de Kairouan sur une période d’une année allant de 01/03/2013 jusqu’au 28/02/2014. L’enquête a porté sur 265 patients dont l’âge moyen était 39±20 ans (18 à 93 ans) et le sexe ratio (H/F) a été de 2,48. Nous avons identifié 125 épisodes d’infections nosocomiales chez 81 malades soit une incidence de 30,6%. La densité d’incidence était de 55 infections pour 1000 jours d’hospitalisation. On a notifié une nette prédominance des pneumopathies avec une incidence de 27,73%, suivies des infections urinaires de 9,73%, des infections liées au cathétérisme veineux central 6,25% et des infections du site opératoire de 2,34%. Le taux de mortalité parmi les enquêtés a été de 28,7% avec une différence significative entre les patients infectés (44,7% des cas) et ceux non infectés (29,07%) (p < 10-3). Les microorganismes étaient des BGN dans 80% des cas. La prévention ne peut se concevoir que sous la forme d’une action globale et multidisciplinaire.


English abstract

Although the number of ICU beds is generally limited, the incidence rates of nosocomial infections is high. Managing infectious risk in ICU is a priority today; one of the strategic aims is the establishment of systems for epidemiological control. The aim of our study is to determine the incidence and the clinical aspects in order to identify the risk factors. We conducted a longitudinal descriptive impact assessment study enrolling patients hospedalized for more than 48 hours in general purpose Intensive Care Unit at the Ibn El JAZZAR Hospital, Kairouan over a period of 1 year, from 01/03/2013 to 28/02/2014. The study focused on 265 patients whose average age was 39±20 years (18-93 years) with a sex ratio(M/F) of 2.48. We identified 125 episodes of nosocomial infections in 81 patients corresponding to a total incidence of 30.6%. The incidence density rate was 55 infections per 1000 days of hospitalization. There was a clear predominance of pneumopathies, with an incidence of 27.73%, followed by urinary tract infections (9,73%), infections associated with central venous catheter (6.25%) and surgical site infections (2.34%). Mortality rate of patients was 28.7%, with a significant difference between infected patients (44.7% of cases) and non-infected patients (29.07%) (p < 10-3). Gram-negative bacteria were found in 80% of cases. Prevention must involve a global and multidisciplinary action.

Key words: Nosocomial infections, resuscitation, incidence, healthcare-associated infections, risk factors