Article abstract


Introduction: l'objectif principal était d'étudier les facteurs associés à la survenue de l'insuffisance cardiaque aiguë (ICA) chez les patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde (IDM) au Centre National Hospitalier Universitaire de Cotonou.

 

Méthodes: au cours d'une étude rétrospective descriptive menée de janvier 2011 à décembre 2013, ont été étudiés chez ces patients la fréquence de l'ICA, les facteurs associés à sa survenue et la mortalité hospitalière.

 

Résultats: 70 patients ont été inclus, d'âge moyen égal à 58,39 ans, dont 67,14% d'hommes. L'ICA a été diagnostiquée dans 47,14% des cas. Les facteurs identifiés associés à sa survenue étaient l'âge avancé, l'atteinte électrocardiographique étendue et les comorbidités telles que les infections, l'anémie et l'insuffisance rénale. 7,46% des patients étaient décédés durant l'hospitalisation soit 12,5% en cas d'ICA et 2,86% en l'absence d'ICA. Des résultats similaires ont été rapportés par de nombreuses publications antérieures.

 

Conclusion: l'ICA est un facteur de mauvais pronostic dans l'IDM. Une revascularisation myocardique rapide et le traitement adéquat des comorbidités et des complications rythmiques permettront d'améliorer le pronostic des patients.


English abstract

Introdution: This study aimed to investigate the factors associated with the occurrence of acute heart failure (AHF) in patients hospitalized due to myocardial infarction (MI) at the National University Hospital of Cotonou. Methods: we conducted a descriptive retrospective study on the frequency of AHF, on the factors associated with its occurrence and on in-hospital mortality in patients hospitalized from January 2011 to December 2013. Results: our study included 70 patients (67.14% were men) with an average age of 58,39 years. AHF was diagnosed in 47.14% of cases. The identified factors associated with its occurrence were advanced age, extensive electrocardiographic change and co-morbidities such as infections, anemia and renal failure. During hospitalization, 7.46% of patients died, reflecting a rate of 12.5% in patients with AHF and of 2.86% in patients without AHF. Similar results hve been reported by many earlier publications. Conclusion: AHF is poor prognostic factor in MI. Early myocardial revascularization associated with adequate treatment of co-morbidities and rhythmic complications may improve patients’ prognosis.

Key words: Determinant, heart failure, myocardial infarction