Article abstract


Les infections de l’espace épidural sont de mieux en mieux connues grâce au développement de la neurochirurgie, notamment l’IRM. Les abcès épiduraux rachidiens représentent une pathologie rare mais éminemment grave sur le plan fonctionnel, avec un risque vital potentiel. Nous rapportons trois cas d’abcès épidural rachidien tous diagnostiqués chez des patients de sexe masculin, le premier âgé de 52 ans le deuxième de 57 ans et le troisième de 63ans. Deux patients ont été admis aux urgences neurochirurgicales pour un tableau de compression médullaire lente évoluant dans un contexte infectieux, et le dernier se plaignait d’une sciatique S1 droite rebelle au traitement avec des fuites urinaires. Aucune porte d’entrée n’a été identifiée dans le bilan initial. Tous les patients ont été opérés par voie d’abord postérieure avec décompression médullaire/radiculaire et évacuation de l’abcès épidural. L’étude bactériologique a trouvé un germe pyogène justifiant une antibiothérapie adaptée dans les trois cas. L’évolution a été favorable dans deux cas. Par contre un patient est décédé trois jours en post-opératoire par un sepsis sévère.


English abstract

The awareness about infections in the epidural space is increasing thanks to the development of neurosurgery, including MRI. Spinal epidural abscess is a rare pathology but extremely serious from a functional point of view and potentially life threatening. We report three cases of male patients (the first one aged 52 years, the second 57 years and the third 63 years) with diagnosed spinal epidural abscess. Two patients were admitted to the Neurosurgical Emergencies with slow progressive spinal cord compression evolving in the context of infection. The last patient complained of S1 sciatica pain in his right leg resistant to treatment associated with urinary incontinence. Entrance door of the infection wasn’t identified during the initial assessment. All patients underwent spinal cord/radicular decompression surgery and evacuation of the epidural abscess via posterior approach. Bacteriological examination showed pyogenic germ justifying adequate prescription of antibiotic therapy in the three cases. The evolution was favorable in two cases. However one patient died three days after surgery due to severe sepsis.

Key words: Epidural abscess, infection, MRI, surgery