Article abstract


Les douleurs lombaires relèvent d'étiologies multiples dont le diagnostic peut être source de grandes difficultés. Le lymphome rachidien primitif est rare et son diagnostic nécessite une biopsie souvent scanoguidée. Un homme de 30 ans, était hospitalisé pour lombalgies inflammatoires évoluant dans un contexte d'altération de l'état général avec à l'examen des douleurs à la palpation des apophyses épineux L2L3, sans syndrome tumoral périphérique. Le bilan biologique montrait un syndrome inflammatoire. Le bilan morphologique était en faveur d'une spondylodiscite. La première biopsie montrait une ostéite granulomateuse. L'aggravation clinique et radiologique sous anti bacillaire a mené à reconsidérer le diagnostic et la deuxième biopsie confirme le diagnostic du lymphome. Le diagnostic de tuberculose osseuse en particulier vertébrale nécessite une confirmation bactériologique et ou histologique pour ne pas méconnaître un lymphome osseux primitif.


English abstract

Lower back pain is due to multiple etiologies that make diagnosis difficult. Primitive spinal lymphoma is rare and its diagnosis often requires ultrasound-guided biopsy. A 30-year old man hospitalized for inflammatory lumbago evolving within the context of an impaired general condition. Phisical examination revealed pain on palpation of the L2-L3 vertebral apophysis without peripheral tumor syndrome. Laboratory tests showed an inflammatory syndrome. Morphological assessment was in favour of a spondylodiscitis. The first biopsy showed granulomatous osteitis.Clinical and radiological worsening during antibacillary treatment led to reconsider the original diagnosis and a second biopsy confirmed the diagnosis of lymphoma. The diagnosis of skeletal tuberculosis in particular spinal tuberculosis requires bacteriological or histological confirmation in order not to overlook a primitive bone lymphoma.

Key words: Vertebral lymphoma, tuberculous spondylodiscitis, granulomatous osteitis